/regional/quebec/chaudiereappalaches

Beauceville complètement paralysée en raison du débordement de la rivière Chaudière

Catherine Bouchard | Journal de Québec

Les inondations à Beauceville dans Chaudière-Appalaches affectent 230 maisons, forcé l'évacuation de 36 personnes et touché 6 routes, selon le bilan de la ministre de la Sécurité publique.

Rien ne va plus, à Beauceville, alors que la municipalité est complètement paralysée par l’inondation de la rivière Chaudière. Celle-ci a englouti une partie du boulevard Renault et plusieurs riverains ont été évacués par des équipes de secouristes. Du jamais-vu depuis 1991, selon le maire de la municipalité.

Un peu plus tôt, mardi matin, une partie de l’embâcle a lâché et pris les riverains et les autorités par surprise. La Ville a décrété l’état d’urgence en lien avec l’inondation majeure.

«J’ai eu un téléphone, il était 5h45 du matin. Le temps de descendre en ville, on voyait les glaces passer, ça s’est passé très rapidement. Plus rapidement que ce que l’on a déjà vécu. On ne s’attendait pas à ce que ça décolle aussi vite», indique François Veilleux, maire de Beauceville.

La situation est du jamais-vu, depuis 1991, aux dires des autorités municipales. Plus de 250 propriétés, privées et commerciales, sont touchées par les inondations.

Une centaine de riverains ont été évacués par embarcations. Une quarantaine d’interventions de ce genre ont été effectuées.

«Les gens comparent avec 1991, avec moins de glace, mais beaucoup plus d’eau et beaucoup plus rapidement. De là l’effet de surprise», poursuit Félix Nunez, directeur général de Beauceville.

La situation est stable, depuis le milieu de la journée, mais un embâcle est toujours présent au nord du centre-ville. La surveillance est maintenue.

Surveillance difficile

Pour ajouter aux épreuves de la municipalité, celle-ci doit composer avec plusieurs pannes de courant et des problèmes de réseau Internet.

Les caméras et les sondes du système de surveillance de la rivière sont donc problématiques.

Selon la Ville, impossible de se fier aux données émises depuis 8h, mardi matin. Des lectures visuelles doivent être faites.

Les informations nécessaires seront diffusées sur le site Internet de la Ville ainsi que sur la page Facebook.

Un centre d’inscription aux sinistrés est ouvert à l’hôpital de Beauceville, pour les résidents du secteur ouest, et un autre à l’école de Léry, pour les résidents du secteur est.

 

Une quarantaine de personnes y ont présentement recours. La Croix-Rouge est également en intervention auprès de sinistrés.

Un centre de coordination a été déployé au Centre des loisirs la nuit dernière en raison de la fermeture-évacuation de l’hôtel de ville. Il sera fermé pour les citoyens toute la journée, en raison de l’inaccessibilité pour la sécurité des gens.

Toutes les écoles et services municipaux étaient fermés mardi. Les écoles et les CPE touchés resteront fermés demain (mercredi).

Une fuite de gaz survenu dans le secteur des 97e et 95e Rue complique également la situation et des évacuations ont eu lieu dans un rayon de 300 mètres.

La ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, était attendue sur le terrain en milieu d’après-midi.

Le ministre fédéral François-Philippe Champagne est présent depuis le milieu de l’avant-midi. Il souhaite voir comment le gouvernement peut appuyer la municipalité par le biais du Fond d’adaptation aux changements climatiques.

Une rencontre d’information sur les programmes de rétablissement et l’aide financière sera organisée dans les prochains jours pour la population.

Dans la même catégorie