/news/law

Lourde sanction contre un ex-cadre de la Ville de Laval

Yves Poirier | TVA Nouvelles

L’époque de la collusion et de la corruption est maintenant derrière la Ville de Laval. Mais plusieurs années plus tard, la justice, elle, continue de sévir contre certains acteurs du système de partage de contrat mis en place sous le règne de l’ex-maire Gilles Vaillancourt.

Mardi, le Conseil de discipline de l’Ordre des ingénieurs du Québec a annoncé qu’une radiation de 10 ans était imposée à Claude de Guise, l’ancien directeur de l’ingénierie à Laval.

On lui reproche d’avoir toléré la mise en place d’un système de partage de contrats permettant de contourner le processus d’appels d’offres de la Ville de Laval et d’avoir participé à ce système.

«De plus, l’intimé a tiré des bénéfices personnels importants – notamment une importante somme d’argent et de multiples cadeaux – en contrepartie de son rôle dans le système de partage de contrats. L’intimé a reconnu avoir dérogé à ses obligations déontologiques pour de nombreux contrats publics octroyés par la Ville de Laval durant une période d’environ six ans, entre 2002 et 2008, alors qu’il agissait comme directeur du service de l’ingénierie de la Ville de Laval. M. de Guise n’étant plus membre de l’Ordre, les sanctions qui lui sont imposées deviendront exécutoires au moment de sa réinscription au tableau de l’Ordre», peut-on lire dans le communiqué du Conseil de discipline.

Rappelons qu’en juillet 2017, l’ex-cadre avait écopé devant la Cour supérieure du Québec d’une peine de 30 mois de prison pour son rôle dans la collusion dans la troisième ville en importance au Québec.

Dans la même catégorie