/news/politics

Un avocat met en garde le maire de Hampstead

Yves Poirier | TVA Nouvelles

Un avocat et citoyen d’Hampstead, Arthur H. Steckler, s’en prend au maire William Steinberg dans une lettre qu’il a fait parvenir mardi à l’ensemble des élus de cette ville de l’ouest de Montréal.

Me Steckler juge inapproprié le fait que William Steinberg ait comparé le projet de loi sur la laïcité à du «nettoyage ethnique» et qu’il ait fait cette déclaration dans sa fonction de maire.

«À titre de citoyen d’Hampstead, j’ai ressenti un profond malaise avec cette prise de position publique, puisqu’il est clair que M.Steinberg a usé de son statut de maire de notre municipalité pour faire connaître et rendre publique une opinion personnelle», a écrit Me Steckler dans la lettre qui est accompagnée de jurisprudence en la matière.

«Bien que rien n’empêche M.Steinberg de s’exprimer publiquement à ce sujet, celui-ci ne devrait pas le faire à titre de maire de Hampstead ou d’élu municipal puisqu’il n’a pas la légitimité pour ce faire. En effet, les champs de compétence d’une ville telle que Hampstead sont limités à ceux que les gouvernements provinciaux leur confient de par la loi», a poursuivi Me Steckler.

«Pour finir, je tiens à préciser que les propos tenus par le maire le 5 avril dernier étaient inappropriés et nettement exagérés», a-t-il conclu.

Par ailleurs, TVA Nouvelles a joint lundi après-midi le maire de Hampstead. M.Steinberg refuse de s’excuser malgré les pressions de nombreux politiciens qui lui demandent de présenter des excuses.

Dans la même catégorie