/news/politics

Consigne des bouteilles de vin: Ruba Ghazal invitée à se retirer du dossier

Geneviève Lajoie | Journal de Québec

PHOTO SIMON CLARK

Le Parti québécois demande à la députée solidaire Ruba Ghazal de se retirer de la commission parlementaire sur le recyclage du verre et la consigne des bouteilles de vin en raison de son passé professionnel dans cette industrie.

Le 1er octobre dernier, la députée de Mercier a officiellement démissionné de son poste de cadre chez Owens-Illinois, qui fabrique des contenants de verre et milite fort en faveur de la consigne des bouteilles de vin.

Pour l’opposition péquiste, la présence de Ruba Ghazal dans cette commission parlementaire qui entendra les différents acteurs de l’industrie du recyclage n’est pas souhaitable. Selon le leader parlementaire du PQ, Martin Ouellet, il y va de l’impartialité des consultations et du rapport qui sera produit par les élus.

«On sait qu’Owens-Illinois était une entreprise qui faisait du lobbyisme pour qu’on change un peu la façon de faire. Si on veut garder l’intégrité de la commission parlementaire, si on veut s’assurer que toutes les questions soient posées et que les réponses, aussi, et que la mise en application des recommandations soit faite de façon totalement impartiale, évidemment qu’on aimerait que ce soit une autre personne que Ruba Ghazal sur cette commission», a-t-il dit aujourd'hui à l’entrée de la réunion quotidienne des députés du PQ.

Martin Ouellet assure qu’il ne remet pas en question l’intégrité de la députée solidaire. «Elle a pris des mesures lorsqu’elle est devenue députée. Cela étant dit, elle a quand même un passé professionnel qui la suit», a-t-il insisté.

Un atout

La principale intéressée ne voit aucun problème à représenter Québec solidaire dans ce dossier, au contraire. «J’ai une expertise là-dedans, je connais ça, le recyclage», a-t-elle dit.

Ruba Ghazal souhaite d’ailleurs que son ancien employeur vienne témoigner en commission parlementaire. «Quand vous regardez n’importe quel article, Owens-Illinois est une référence, elle est nommée parce que c’est la seule compagnie au Québec qui fait le recyclage, elle fait des contenants de verre avec du verre.»

La députée de Mercier assure n’avoir jamais caché son parcours professionnel aux membres de la commission avant de réclamer un mandat d’initiative au sujet de la consigne des bouteilles d’alcool.

Dans la même catégorie