/regional/sherbrooke/estrie

Encore autant de déchets au printemps

Jasmin Dumas | TVA Nouvelles

Avec l'arrivée du printemps, la fonte des neiges découvre des déchets partout, à Sherbrooke comme ailleurs.

Les rues, les parcs, les abords de rivières et de pistes cyclables sont jonchés de débris. Malgré toute la sensibilisation et tous les efforts pour préserver l’environnement, on retrouve encore ces tristes paysages.

Chaque printemps, l’histoire se répète. «C’est comme ça chaque année. Et ça ne s’améliore pas», constate un randonneur. Ce n’est pas juste une impression.

«Malheureusement, on voit autant de déchets année après année malgré toute la sensibilisation. Le problème, c’est qu’on consomme de plus en plus», explique la directrice du Conseil régional de l’environnement de l’Estrie, Jacinthe Caron.

Les bouteilles d’eau en plastique sont en plus grand nombre. Les gobelets à café et les sacs de plastique polluent aussi largement l’espace public sherbrookois.

«Chaque citoyen est responsable de ses habitudes. C’est facile de remplacer ces objets par d’autres qui sont réutilisables. Ça peut faire une grande différence», suggère Mme Caron.

Une grande opération nettoyage menée par des citoyens permet chaque printemps de ramasser une quantité astronomique de déchets aux abords de la rivière Saint-François, au centre-ville de Sherbrooke. Cette année, elle aura lieu le lundi 22 avril à l’occasion du jour de la Terre.