/regional/estduquebec

La STQ sur le point d'acquérir le «NM Saaremaa»

Katia Laflamme | TVA Nouvelles 

La Société des traversiers du Québec (STQ) a confirmé mercredi avoir déposé une offre d’achat de 27,5 millions d’euros, soit environ 41,5 millions $ CAN, pour acquérir le «NM Saaremaa».

La transaction n’a pas encore été officialisée, mais si toutes les conditions de vente sont respectées, le contrat pourrait être conclu dès la semaine prochaine.

Le traversier, qui est présentement en Allemagne, devra par la suite prendre la mer en direction du Canada.

Le trajet est évalué à un mois, le traversier pourrait donc arriver dans le port de Québec à la mi-mai.

Une période de huit semaines pour le rendre opérationnel et le mettre aux normes canadiennes est prévue.

Dans le meilleur des scénarios, le «NM Saaremaa» pourrait prendre la relève de la traverse Matane-Côte-Nord à la mi-juillet.

Le PDG par intérim de la STQ, Stéphane Lafaut, soutient qu’aucune étape ne sera escamotée pour accélérer la mise en service du navire. Il ajoute que «l’acquisition du "NM Saaremaa" nous permettra de disposer d’une option de relève à long terme à la traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout».

En attendant l’arrivée du navire de relève, les usagers de la traverse pourront compter sur la liaison aérienne qui demeure en service jusqu’à la fin juillet. Le «CTMA Voyageur» effectuera des traversées pour le transport lourd jusqu’à la fin mai.

Par ailleurs, la STQ négocie présentement avec les autorités réglementaires pour pouvoir affecter le «NM Félix-Antoine-Savard» sur la traverse entre Matane et la Côte-Nord dès que possible.

Les travaux sur le «F.-A.-Gauthier» se poursuivent toujours. Pour le moment, les investigations n’ont pas encore permis d’identifier ce qui a causé les bris sur les propulseurs. Des tests supplémentaires doivent être réalisés.

Les coûts de cette saga s’allongent de jour en jour.

La facture du chantier Davie de Lévis pour l'utilisation de la cale sèche et les frais d'inspection préliminaire du «F.-A.-Gauthier» s'élèvent à 2,4 millions $. Stéphane Lafaut n’a pas voulu commenter les frais liés à cette saga, mais TVA Nouvelles a comptabilisé les factures publiées sur le site électronique d’appel d’offres du gouvernement du Québec et le total s’élève à près de 9,2 millions $ en date du 15 avril, sans les frais reliés au navire «NM Saaremaa».