/news/society

Temps supplémentaire obligatoire: la FIQ obtient «un plan d’action concret» de la ministre McCann

Agence QMI

SÉBASTIEN ST-JEAN/AGENCE QMI

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) a indiqué mercredi avoir reçu de la ministre McCann «un plan d'action concret et un échéancier rapide pour contrer le temps supplémentaire obligatoire» et améliorer les ratios infirmière-patients.

«Nos échanges avec la ministre ont été francs et directs et ses engagements reflètent bien sa compréhension de l'urgence de la situation», a souligné Nancy Bébard, porte-parole de la FIQ, une organisation qui représente en majorité des infirmières.

Selon Mme Bédard, la ministre McCann s’est engagée à ce que les plans d'action déterminés avec les équipes syndicales locales soient déployés avant la période estivale.

La ministre de la Santé, Danielle McCann, a promis au cours des derniers moins de mettre fin au temps supplémentaire obligatoire et de réduire le nombre de patients dont doit prendre soin une infirmière.

Mercredi, elle a dit être «heureuse de la collaboration» qui existe entre son cabinet et la FIQ.

«Je suis convaincue que les discussions constructives que nous avons en ce moment et les actions que nous posons vont paver la voie à une amélioration notable des conditions de travail des infirmières», a-t-elle commenté, par communiqué.

Le gouvernement Legault a récemment annoncé des investissements de 200 millions $ pour l'ajout de personnel soignant dans les hôpitaux et dans les centres d'hébergement et de soins de longue durée.

Dans la même catégorie