/regional/troisrivieres/mauricie

Trois-Rivières: Yves Lévesque sort de son mutisme

Louis Cloutier | TVA Nouvelles

L’ancien maire de Trois-Rivières Yves Lévesque rompt le silence qu'il observait depuis sa démission le 27 décembre dernier. Par l'entremise de TVA Nouvelles, il a tenu, mercredi, à remercier les citoyens qui l'ont appuyé pendant 17 ans.

«Si on a pu faire le travail et avoir le succès qu'on a eu, c'est grâce à votre support», a-t-il indiqué.

Yves Lévesque avait invoqué des raisons de santé pour justifier son départ, un an à peine après sa réélection.

Il n'a pas voulu l'exprimer ouvertement, mais c'est le climat autour de la table du conseil municipal qui aurait surtout concouru à son départ.

«Je ne peux pas rentrer quelque part et dire: "on n'avance plus, on recule", a-t-il poursuivi. Alors c'était difficile. J'aurais pu rester. J'aurais pu rester, avoir mon salaire et absolument ne rien faire.»

Une question de santé

L'ex-maire n'en a peut-être pas terminé pour autant avec la politique, malgré des informations voulant qu'il ait renoncé à se lancer avec les conservateurs d’Andrew Scheer lors des prochaines élections fédérales.

«Ma décision est prise, a indiqué M. Lévesque. C'est au niveau de ma santé. Si ma santé est au rendez-vous, je vais être au rendez-vous pour les élections fédérales.»

Yves Lévesque ne cache pas qu'il suit de près l'actuelle campagne à sa succession. Il ne veut toutefois pas dire quel candidat, parmi les quatre, obtient son appui.

Il déplore que son plan de gestion de la dette municipale ait été mis de côté, tout comme les bénéfices de la réingénierie de l'appareil municipal qui ont été effacés, selon lui.

Il invite les candidats à se positionner dès maintenant sur le projet, à l'étude, touchant à l’augmentation du salaire des élus. Yves Lévesque rappelle que le prochain maire de Trois-Rivières aura le pouvoir légal d'empêcher que cela se réalise.

Dans la même catégorie