/news/politics

De cinq femmes premières ministres à...zéro!

TVA Nouvelles

Elles étaient cinq de 2013 à 2014 et voilà maintenant qu’elles ont disparu de la carte! Mario Dumont s’interroge sur l’absence totale de femmes aux postes de premières ministres des provinces canadiennes.

Avec l’élection de Jason Kenney pour remplacer Rachel Notley plus tôt cette semaine, l’Alberta vient d’évincer la dernière représentante féminine à la tête d’une province.

«Est-ce que c’est un recul pour les femmes? Inévitablement», juge Mario Dumont.

Outre Notley, Christy Clarke en Colombie Britannique (2011-17), Alison Redford en Alberta (2011-14), Kathy Dunderdale à Terre-Neuve (2010-2014), Kathleen Wynne en Ontario (2013-2018) et, bien sûr, Pauline Marois au Québec (2012-14) ont toutes mordues la poussière lors des dernières années.

«Si on les prend individuellement, ça serait assez difficile d’arriver à faire un lien [...] D’une place à l’autre, il y a toutes sortes de circonstances», analyse toutefois l’animateur.

«J’ai de la misère à en tirer de grandes conclusions, mais pour tous ceux et celles que ça préoccupe il y a certainement un point d’interrogation», souligne-t-il.

Mario Dumont juge d’ailleurs particuliers de noter cette chute pendant des années où le Canada est dirigé par un premier ministre «qui se déclare féministe», même «si ce n’est pas de sa faute».