/finance/homepage

De nouveaux arrivants courtisés dans les Cantons-de-l'Est

Jasmin Dumas | TVA Nouvelles

Une vingtaine de personnes nouvellement arrivées à Montréal sont débarquées à Magog, jeudi matin, dans l’espoir de dénicher un emploi dans les Cantons-de-l’Est. Des employeurs de la région, chacun avec de multiples postes à combler, les attendaient avec autant d’espérance.

Erick Zamarripa, un jeune Vénézuélien de 25 ans, habite Montréal depuis un an. Il souhaite venir s’établir en région.

«Les gens en région sont accueillants et je trouve que c’est le meilleur endroit pour m’intégrer à la culture québécoise», dit-il.

Les yeux d’Erick se sont illuminés en voyant le mont Orford. «J’adore la nature, je me vois déjà sur les pentes!»

L’ingénieur électronique est satisfait des rencontres et devrait recevoir des nouvelles des entreprises dans les prochains jours.

L’activité se tenait dans le cadre du programme «Un emploi en sol québécois» et était organisée par la Fédération des chambres de commerce du Québec.

«L’année passée, en six heures de rencontres, nous avons recruté 12 candidats qui se sont établis et demeurent toujours en Estrie. C’est la preuve que ça donne des résultats», indique la directrice générale de la Chambre de commerce de Sherbrooke, Louise Bourgault.

Des entreprises de plusieurs coins de l’Estrie étaient à Magog, comme Cabico de Coaticook. «Nous sommes très satisfaits de la qualité des candidats que nous avons rencontrés aujourd’hui», souligne Julie Grimard.

Les candidats ont terminé la journée avec une tournée de la région de Memphrémagog.

«Nous avons la plus belle région, avec le lac, la montagne et tout ça alors nous allons miser là-dessus pour les convaincre de venir s’établir ici», conclut le directeur général de la Chambre de commerce de Magog-Orford, Emmanuel Bouchard.