/regional/montreal/montreal

Montréal passe en mode intervention d'urgence

Elsa Iskander | Agence QMI

Les autorités montréalaises s’attendent à des inondations dans les prochains jours, avec les précipitations en vue, et complètent les derniers préparatifs, comme l’installation de digues.

«C’est maintenant confirmé qu’on va avoir une hausse des débits dans les rivières», a indiqué Bruno Lachance, directeur du Service de sécurité incendie de Montréal (SIM).

À LIRE ÉGALEMENT

État d'alerte dans plusieurs régions

Le maire de Laval déclare l'état d'urgence

«Le pire est à venir, on pense quand même, parce que les prévisions indiquent qu’on va avoir une inondation», a dit M. Lachance.

Des pluies abondantes et la fonte des neiges contribueront à la crue des eaux. Il est difficile d’en prédire l’ampleur, selon M. Lachance, qui assure que les services d’urgence sont prêts.

«On a installé déjà la majorité des digues dans les arrondissements qui sont les plus sensibles. On a mis également des ballons dans les égouts», a-t-il expliqué.

Les services concentrent leurs efforts dans des arrondissements situés le long de la rivière des Prairies. Le plan d'intervention d'urgence touche aux arrondissements d’Ahuntsic-Cartierville, Pierrefonds-Roxboro, L'Île-Bizard-Sainte-Geneviève, Montréal-Nord, Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles ainsi qu’aux villes liées de Sainte-Anne-de-Bellevue, Senneville et Pointe-Claire.

«Dans les derniers jours, on était en mode veille au niveau des inondations et là on vient de passer en mode intervention», avait déclaré la mairesse Valérie Plante en avant-midi.

«Le mode intervention indique qu’on hausse le niveau de nos interventions, donc plus d’intervenants sur le terrain, plus d’action», a expliqué M. Lachance. Par exemple, des digues supplémentaires sont érigées.

«Je ne suis pas pessimiste, on ne veut pas être alarmiste non plus, mais on veut être prêts et c’est le message qu’on envoie aujourd’hui», a dit la mairesse Plante.

Les autorités assurent être mieux préparées qu’en 2017, lorsque plus de 430 résidences avaient été inondées et que plus de 1100 personnes avaient été sinistrées à Montréal.

«Des catastrophes comme celle-là, ça marque l’imaginaire, ça marque les gens également, ça crée même des traumatismes», a rappelé Mme Plante.

«Le Service de police de la Ville de Montréal, le service d’incendie et Urgences-santé seront sur le terrain très tôt, cette fin de semaine», a fait savoir M. Lachance. Des employés municipaux seront aussi en poste durant le congé de Pâques.

La Ville ne fait pas d'évacuations pour le moment, mais demande aux gens d’être prêts et d’appeler le 311 s’ils ont besoin d’informations.