/news/culture

«Matthias et Maxime» de Xavier Dolan en compétition officielle

Maxime Demers | Journal de Montréal et Agence France-Presse

Trois ans après y avoir remporté le Grand Prix du jury, le cinéaste québécois Xavier Dolan aura une nouvelle chance de mettre la main sur la prestigieuse Palme d’or le mois prochain alors que son nouveau film, Matthias et Maxime, a été sélectionné parmi la vingtaine de longs métrages qui seront présentés en compétition.

La rumeur qui courait depuis quelques semaines a été confirmée jeudi matin en conférence de presse par le délégué général du Festival de Cannes, Thierry Frémaux. Dolan fera face à une solide compétition puisque les nouveaux films de plusieurs grosses pointures du cinéma international (dont Pedro Almodovar, Ken Loach et Jim Jarmusch) ont aussi été retenus. 

À 30 ans seulement, Xavier Dolan en est déjà à sa sixième sélection à Cannes et sa troisième en compétition. Ses deux derniers passages sur la Croisette avaient été fructueux puisqu’il est reparti avec le Prix du jury en 2014 avec Mommy et le Grand Prix du jury en 2016 avec Juste la fin du monde. 

Huitième long métrage de Dolan, Matthias et Maxime raconte l’histoire de deux amis dans la vingtaine qui commencent à éprouver des sentiments amoureux l’un pour l’autre. Le cinéaste joue lui-même un des rôles principaux du film, aux côtés notamment de Gabriel D’Almeida Freitas et de Pier-Luc Funk. 

Un autre film québécois

Dolan ne sera pas le seul cinéaste québécois à présenter un film en sélection officielle à Cannes cette année. La femme de mon frère, premier long métrage de l’actrice et réalisatrice Monia Chokri a en effet été sélectionné dans la catégorie Un certain regard. Le film met en vedette Anne-Élisabeth Bossé, Evelyne Brochu, Magalie Lépine-Blondeau et Patrick Hivon. 

La 72e édition du Festival de Cannes aura lieu du 14 au 25 mai.

Tous les films en compétition

Voici la liste des 19 films en compétition pour la Palme d'or à Cannes, d'après la liste annoncée jeudi par le délégué général du festival Thierry Frémaux, susceptible d'être complétée d'ici le début du festival.

- «The Dead Don't Die» de Jim Jarmusch (Etats-Unis), en ouverture

- «Douleur et gloire» (Dolor y Gloria) de Pedro Almodovar (Espagne)

- «Le traître» («Il Traditore») de Marco Bellocchio (Italie)

- «The Wild Goose Lake» («Nan fang che zhan de ju hui») de Diao Yinan (Chine)

- «Parasite» («Gisaengchung») de Bong Joon Ho (Corée du Sud)

- «Le jeune Ahmed» de Jean-Pierre & Luc Dardenne (Belgique)

- «Roubaix, une lumière» d'Arnaud Desplechin (France)

- «Atlantique»  de Mati Diop (France/Sénégal), premier long-métrage

- «Matthias et Maxime» de Xavier Dolan (Canada)

- «Little Joe» de Jessica Hausner (Autriche)

- «Sorry we missed you» de Ken Loach (Grande-Bretagne)

- «Les misérables» de Ladj Ly (France), premier long-métrage

- «Une vie cachée» («A hidden life») de Terrence Malick (Etats-Unis)

- «Bacurau» de Kleber Mendonça Filho & Juliano Dornelles (Brésil)

- «La Gomera» de Corneliu Porumboiu (Roumanie)

- «Frankie» d'Ira Sachs (Etats-Unis)

- «Portrait de la jeune fille en feu» de Céline Sciamma (France)

- «It must be heaven» du Palestinien Elia Suleiman

- «Sibyl» de Justine Triet (France)

 

Dans la même catégorie