/news/politics

Encore plus de retard en vue dans le remplacement des F-18

Agence QMI

ANNIE T. ROUSSEL/JOURNAL

La Défense nationale admet qu’il pourrait y avoir encore plus de délais dans l’achat de nouveaux avions-chasseurs.

Dans une mise à jour du ministère sur ses projets d’envergure citée par le «Ottawa Citizen», on souligne que l’échéancier approuvé est considéré comme étant «très agressif».

Un appel d’offres pour l’approvisionnement de 88 nouveaux avions-chasseurs doit être lancé le mois prochain, rapporte le quotidien de la capitale fédérale. Le ministère de la Défense prévoit évaluer les propositions reçues d’ici à 2021 pour ensuite attribuer un contrat un an plus tard.

«L’équipe travaillant sur le projet compose avec une série de risques qui peuvent potentiellement avoir un effet sur l’échéancier», mentionnerait toutefois le ministère dans les documents de mise à jour dévoilés mercredi.

Le gouvernement Trudeau s’est engagé à remplacer la flotte vieillissante d’avions-chasseurs de l’Aviation royale canadienne (ARC) d’ici 2032 par l’entremise d’un programme de 19 milliards $. Ottawa s’attend à considérer quatre modèles différents.

En attendant, les libéraux ont décidé d’acheter une «flotte intérimaire» de F-18 australiens usagés. Cette solution temporaire pourrait coûter plus d’un milliard de dollars, selon le directeur parlementaire du budget.

Le vérificateur général a en outre conclu, en novembre dernier, que l’ARC ne dispose pas de suffisamment de pilotes et de mécaniciens pour maintenir en état sa flotte actuelle.

Dans la même catégorie