/news/culture

Ces cinq stars qui ont vécu dans la rue (ou presque)

Isabelle Hontebeyrie | Agence QMI

Qu’ont en commun Chris Pratt, Halle Berry, Jim Carrey, Sylvester Stallone et Hilary Swank? Avant d’être des têtes d’affiche, toutes ces vedettes ont eu la vie dure.

Quand Star-Lord fumait des joints!

Avant de rejoindre les Avengers dans «La guerre de l’infini» et de chasser les dinosaures du «Parc jurassique», Chris Pratt a décroché de l’école à l’âge de 17 ans. Puis, deux ans plus tard, il a accepté que l’un de ses amis lui offre un aller simple pour Maui, l’une des îles de Hawaï. «C’est un endroit merveilleux pour être sans-abri. Cela aurait été totalement différent si j’avais vécu dans les rues de Chicago et que j’avais dû fouiller dans les poubelles pour manger. Mais nous fumions des joints et travaillions un maximum de 15 à 20 heures par semaine, juste assez pour couvrir les dépenses d’essence, de nourriture et de matériel de pêche. C’était une époque charmante», a-t-il confié au magazine britannique «Independent». C’est l’actrice et réalisatrice Rae Dawn Chong qui lui a donné son premier rôle alors qu’il la servait dans un restaurant de l’archipel américain. «Maintenant, j’ai franchi ce cap où je peux refuser des rôles. Jamais je n’aurais imaginé arriver là», a-t-il avoué.

AFP

Halle Berry abandonnée par sa mère

À l’âge de 21 ans, Halle Berry vivait seule à New York, bien déterminée à percer dans le milieu. Ainsi qu’elle l’a raconté à la revue «People», c’est à cette époque qu’elle s’est retrouvée face à de graves ennuis financiers. Et, contrairement à ses habitudes, sa mère a refusé de l’aider. La future «James Bond girl» a donc été contrainte de dormir dans un refuge pour femmes. Si elle a, ensuite, refusé de parler à sa mère pendant un an et demi – «C’était terrible parce qu’elle ne m’avait jamais dit ¨non¨ avant», a-t-elle précisé – , elle en a tiré les leçons. «Je suis devenue totalement autosuffisante. J’ai juré de ne plus jamais rien demander à ma mère, ni à personne d’autre d’ailleurs, et c’est ce que j’ai fait. Je lui suis reconnaissante d’avoir eu cette attitude parce que ça m’a appris à m’occuper de moi et ça m’a prouvé que je pouvais passer à travers n’importe quoi, même si cela signifiait de me retrouver dans un refuge.»

US-24TH-ANNUAL-SCREEN-ACTORS-GUILD-AWARDS---SHOW

AFP

Sylvester Stallone obligé de vendre son chien

«J’étais au fond du trou, au bout du rouleau», a dit «Sly» en 2001 dans les commentaires de l’édition DVD de «Rocky» en parlant des années 1970. À l’époque, il est sans-abri et peine à trouver un emploi en raison d’une paralysie partielle du visage et de la langue (résultat de l’utilisation de forceps à sa naissance) qui altère son élocution. Comme il ne peut plus nourrir son chien, il le vend. Il faudra le match entre Chuck Wepner et Muhammad Ali le 24 mars 1975 pour qu’il ait l’idée d’écrire l’histoire de Rocky Balboa en trois jours.

US-"CREED-II"-NEW-YORK-PREMIERE

AFP

Jim Carrey et sa famille vivaient dans leur voiture

Le Canadien Jim Carrey n’a jamais caché ses origines plus que modestes. Lors de son passage à l’émission de James Lipton, il a expliqué que son père avait perdu son emploi lorsqu’il avait 12 ans. «Nous avons vécu dans une camionnette pendant un moment, puis nous avons tous travaillé comme gardiens de sécurité ou employés d'entretien ménager», a-t-il indiqué. Il a ajouté qu’il lui arrivait de travailler «huit heures par jour dans une usine» après l’école et n’avoir pas voulu se faire d’amis à cause de la pauvreté dans laquelle il vivait en compagnie des siens.

US-ENTERTAINMENT-FILM-TELEVISION-GOLDEN-GLOBES-ARRIVALS

AFP

Hilary Swank dormait par terre

Sur les ondes de CBS News, Hilary Swank a expliqué que son arrivée à Los Angeles avec sa mère n’avait pas été des plus faciles. En effet, l’adolescente et sa mère ont dormi dans leur voiture quelques semaines avant que des amis les hébergent. «Ils vendaient leur maison, ils nous ont donc dit que nous pouvions y dormir, même s’il n’y avait aucun meuble. Ils nous ont également demandé de partir le matin afin qu’ils puissent faire venir des acheteurs potentiels. Nous avons acheté des matelas gonflables sur lesquels nous dormions avant de quitter les lieux chaque matin», a-t-elle détaillé. Quelques mois plus tard, la jeune fille obtenait ses premiers rôles et sa carrière était lancée!

US-SIRIUSXM'S-ENTERTAINMENT-WEEKLY-RADIO-SPOTLIGHT-WITH-HILARY-S

AFP