/news/politics

Élections à l’Île-du-Prince-Édouard: le Parti vert pourrait marquer l’histoire

Agence QMI

Capture d'écran YouTube

Le Parti vert de l’Île-du-Prince-Édouard pourrait marquer l’histoire politique canadienne en prenant les commandes de cette province de l’Atlantique lors des élections de mardi.

Selon un sondage de la firme MQO Research, les verts sont crédités de 40 % des intentions de vote, du jamais vu pour une formation écologique au pays.

Le parti dirigé par Peter Bevan-Baker est loin devant les conservateurs (29 %), les libéraux (26 %) et le NPD (3 %).

Le quart des répondants ont toutefois indiqué que leur choix n'est pas arrêté, ce qui pourrait peut-être causer des surprises lors du dépouillement des bulletins de vote durant la soirée du 23 avril.

Si le Parti vert de l’Île-du-Prince-Édouard remporte son pari, cela signifiera qu’un autre gouvernement libéral provincial tombera, après ceux de la Colombie-Britannique, de l’Ontario, du Québec et du Nouveau-Brunswick. Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, perdrait ainsi un autre allié sur la scène provinciale.

Les résultats du coup de sonde mené auprès de 400 personnes par MQO Research diffèrent d’un sondage commandé plus tôt cette semaine par le journal «The Guardian». Dans celui-ci, les verts étaient en tête avec 35 % des intentions de vote, devant les conservateurs (32 %), les libéraux (29 %) et le NPD (3 %).

Depuis janvier, les verts ont gagné six points dans les intentions de vote. Les libéraux du premier ministre Wade MacLauchlan ont pour leur part reculé de sept pour cent et risquent de perdre le pouvoir.

Campagne assombrie

Rappelons que la campagne a été assombrie vendredi par le décès d'un candidat du Parti vert, Josh Underhay, qui a péri dans un accident de canot avec son jeune fils, quatre jours avant le scrutin. La formation de M. Underhay a d'ailleurs suspendu ses activités samedi.

Dans la même catégorie