/news/culture

L'étoile montante Lily-Rose Depp

Marie-Josée Roy | Agence QMI

La jeune femme n’a pas encore 20 ans
 qu’elle s’impose déjà comme l’une des
 actrices les plus prometteuses de sa génération. Enfant de stars et enfant chérie de la mode et du cinéma, Lily-Rose fait son chemin grâce à de beaux projets et à son talent.

Lily-Rose Depp aurait pu se contenter de jouer les enfants gâtés, à l’image de nombreux descendants de vedettes hollywoodiennes. En couverture du magazine féminin «Glamour» ce mois-ci, la jeune femme se confie sur le poids de la notoriété de ses célèbres parents sur ses épaules.

«Avec la famille que j’ai, j’ai ressenti dès le début une énorme pression. Il faut avoir – comment on dit en
français? – a "thick skin" [la
couenne dure] pour faire ce métier.»

À l’âge où ses camarades de classe faisaient les 400 coups, Lily-Rose, qui fêtera ses 20 ans le 27 mai, œuvrait déjà à bâtir sa carrière. Jusqu’au mois de mai prochain, elle tourne d’ailleurs dans une production américaine, «Dreamland», aux côtés de grosses pointures, dont Gary Oldman et Armie Hammer, et elle
y donne aussi la réplique à Éric Bruneau, qui tient le rôle d’un trafiquant de fentanyl.

«J’ai toujours eu des amis plus âgés que moi, a-t-elle confié récemment au magazine "Madame Figaro". Je ne me retrouvais pas dans le parcours "normal" d’une jeune fille de 17 ans. Je travaillais déjà, je voulais tourner, je voulais être avec les grands...»

Trois ans plus tard, l’actrice en herbe semble sur le point de voir son rêve devenir réalité.

Icône de la mode, comme maman

La jeune fille a d’abord marché sur les traces de sa mère, Vanessa Paradis, en s’engageant auprès de Chanel dès l’âge de 15 ans. Son joli minois
 a été l’image
 de nombreuses campagnes publicitaires de la célèbre maison française.

«Quand je pense à la mode, Chanel est la première chose qui me vient en tête. Petite, j’essayais les robes et les chaussures de ma mère», a-t-elle
dit au magazine «British
Vogue».

En janvier 2017, la mannequin a clos le
défilé de la prestigieuse
institution en étrennant
la traditionnelle robe de
mariée dessinée sur mesure par Karl Lagerfeld.
Le célèbre designer, qui
s’est éteint le 19 février
dernier, a été un vrai
mentor pour Lily-Rose.


«Je l’ai rencontré pour la
première fois à huit ans, a-t-elle raconté à "Vogue".
C’était quelqu’un que
j’admirais non seulement pour son travail et sa folle créativité, mais aussi pour sa gentillesse et son intelligence.»

Notons que Lily-Rose Depp est le visage du dernier rouge à lèvres Rouge Coco de Chanel, à l’instar de sa mère, Vanessa, qui l’a été en 2010.

Un premier rôle au cinéma

Après avoir joué avec grâce quelques seconds rôles, l’actrice peut maintenant aspirer à incarner des personnages principaux. Dans le film «Les fauves», dont la sortie est prévue pour le 26 avril, elle interprète Laura qui, à 17 ans, est irrésistiblement attirée par un écrivain marginal qu’elle soupçonne de meurtre. Évidemment, jouer un tel rôle n’a rien à voir avec une séance photo de mode, ce qui ne pose aucun problème à Lily- Rose.

«La dernière chose qui m’intéresse au cinéma, c’est d’être jolie. Je me fiche d’être mise en valeur; c’est ce que racontent l’histoire et le personnage qui m’importe. J’accepterais d’être couverte de boue si le personnage est intéressant...»

Quand elle travaille, elle ne pense pas à ses célèbres parents, mais plutôt à un conseil du réalisateur Louis Garrel.

«Il m’a dit de toujours nourrir mon personnage de pensées, a-t-elle révélé à "Madame Figaro". Quand on parle, il n’y a pas que ce qu’on dit, il y a aussi ce qu’on pense, ce qu’on rumine dans notre tête. Ça m’a beaucoup aidée.»

Encadré : Le saviez-vous?

- La jeune actrice raffole du film «Peau d’âne», un conte musical de 1970 mettant en vedette Catherine Deneuve.

- C’est le père d’une amie, le réalisateur Kevin Smith, qui lui a donné sa première chance au cinéma dans «Tusk», en 2014. Elle y jouait avec... Johnny Depp!

- Elle a incarné la danseuse Isadora Duncan dans le long métrage de 2016 «La danseuse».

- Lily-Rose a révélé au magazine «Elle» avoir souffert d’anorexie 
au cours de son adolescence.

- On lui prête une histoire d’amour avec l’acteur franco-américain Timothée Chalamet.