/regional/quebec/chaudiereappalaches

Beauceville subit une deuxième inondation en cinq jours, l'armée en renfort

Dominique Lelièvre | Journal de Québec

Le bassin de la rivière Chaudière et la région de Portneuf sont en état d’alerte tandis que les riverains de Beauceville croient vivre un cauchemar alors que, pour une deuxième fois en cinq jours, ils sont victimes d’une inondation majeure, samedi.

À LIRE ÉGALEMENT

La pluie des prochaines heures ne fera pas de cadeaux aux riverains

La liste des cours d'eau sous surveillance

Outaouais: une automobiliste perd la vie dans un affaissement de la route

Situation «catastrophique» à Rigaud

L'armée en renfort, les premières inondations majeures dimanche

Il achète une barrière de 43 000$ pour protéger sa maison des inondations

La municipalité de Beauceville a demandé l’intervention des Forces armées canadiennes pour prêter main-forte aux autorités locales. Une vingtaine de militaires sont arrivés en début d’après-midi. 

Le débit et le niveau de la rivière Chaudière sont plus élevés qu’anticipé. On craint carrément que le scénario de mardi, où plus de 300 bâtiments avaient été évacués, ne se reproduise. Il s’agissait pourtant de la pire inondation en 28 ans à Beauceville.

«On nous dit que la rivière pourrait monter aussi haut que mardi. Déjà, mardi, c’était une catastrophe, sauf que cette fois, il n’y aura pas nécessairement de vague, parce qu’il n’y a pas de grosse glace comme on avait. L’eau continue de monter», dit, préoccupé, le maire François Veilleux.

Les sirènes annonçant la crue ont résonné deux fois plutôt qu’une dans la municipalité et l’ordre d’évacuer a finalement été donné aux résidents dans les zones à risque en mi-journée. Vers 14 h, une cinquantaine de bâtiments faisaient l’objet d’un pareil avis. Deux centres, de part et d’autre de la rivière, ont été ouverts pour accueillir les sinistrés.

Le désespoir est grand pour plusieurs citoyens qui ont œuvré toute la semaine à nettoyer et à remettre en état leur demeure.

Comme c’était le cas mardi, l’avenue Lambert et le boulevard Renault sont fermés à la circulation au centre-ville. Le niveau de la rivière est constamment à la hausse.

Partout en Beauce

Cette fois, la rivière Chaudière ne menace pas qu’à Beauceville, mais partout en Beauce. À Sainte-Marie, l’eau isole le centre-ville. 600 résidences font l’objet d’un avis d’évacuation. «Il y a de l’eau dans la plupart des rues et on a barricadé le pont de la route 216», rapporte le maire, Gaétan Vachon.

Selon la charte du ministère de la Sécurité publique, le stade de l’inondation majeure a été atteint à Saint-Georges, où une cinquantaine de maisons ont aussi été évacuées, à Saint-Joseph et à Vallée-Jonction. Il est aussi préoccupant à Scott. Un peu partout, le niveau de l’eau était toujours à la hausse en après-midi.

Dans la même catégorie