/news/law

Un «spa» illégal démantelé à Ottawa, son propriétaire accusé de traite humaine

Agence QMI

chalabala - stock.adobe.com

Un spa de «thérapie tactile» illégal d’Ottawa a été fermé et son propriétaire a arrêté pour traite humaine jeudi.

D’après l’«Ottawa Citizen», c’est le résultat d’une longue enquête menée par l’unité spécialisée en traite humaine de la police d’Ottawa. Elle fait suite à plusieurs plaintes déposées depuis mai 2018 contre le Touch Therapy Spa, situé au centre-ville de la capitale.

Selon son site internet, le spa se voulait être un lieu réservé à ses membres, ouvert 24h/24 et proposant une «expérience de relaxation ultime».

Un Ottavien de 41 ans, Juteah Preston Downey, plus connu sous le nom de «Lord Downey», a été arrêté jeudi pour voie de fait, agression sexuelle, trois chefs d’accusation de traite humaine et pour d'autres crimes relatifs au proxénétisme.

Des chefs d’accusation ont également été portés contre une personne non identifiée, qui a été placée sous la garde de l'Agence des services frontaliers du Canada, a indiqué la police.

Damin Laflamme, responsable de l’unité spéciale, a qualifié la traite d’«esclavage des temps modernes». «La traite humaine, en un mot, c’est un travail et un service fourni par la peur, a-t-il déclaré. Dans de nombreux cas, les femmes et les jeunes filles impliquées dans la prostitution sont forcées de le faire par violence, contrainte ou fourberie.»