/news/culture

Fous de leurs idoles: «Don’t say «Qwe-bec», James, say «Qué-bec»

Cédric Bélanger | Journal de Québec

STEVENS LEBLANC/JOURNAL DE QUÉBEC

Vous avez déjà remarqué que James Hetfield prononce parfaitement le mot « Québec » quand il s’adresse aux fans durant les concerts de Metallica chez nous ? Remerciez leur fidèle admirateur de Québec, Robert Côté.    

Ce maniaque du «fab four métallique», qui a pu s’approcher au plus près du groupe à quelques reprises en tant que président du chapitre local du fan-club de Metallica, a un jour pris le chanteur à part pour lui donner quelques leçons de prononciation.    

«Je lui ai dit: don’t say “Qwe-bec”, say “Qué-bec”. Le soir même, au Colisée, il l’a dit correctement. Il s’est seulement échappé une fois», se remémore M. Côté.    

Ce n’est pas la seule fois qu’il a pu partager l’intimité de ses idoles. Il les a rencontrés en personne une dizaine de fois. Mais la première demeure mémorable : une soirée bien arrosée avec eux après un show à Chicoutimi, à leurs débuts, dans les années 1980.    

«Nous étions allés veiller au Vertige et le band était là. Nous avions jasé avec Hetfield et Kirk. Après, on s’était retrouvé à l’auberge des Gouverneurs pour faire le party avec eux. C’était comme dans les films rock and roll», relate Robert Côté.    

Et ce n’est pas fini. Lors d’un spectacle à Heavy Mtl, il y a quelques années, James Hetfield l’a fait monter sur scène pour présenter une chanson. « C’était Sad But True », dit notre fan, qui se rappelle évidemment très bien le titre de la chanson.    

Lumière divine  

Robert Côté se passionnait déjà pour le métal des groupes britanniques quand il est tombé en amour avec Metallica. «C’était comme la lumière divine», dit-il en se souvenant de la première fois qu’il a entendu la musique du groupe.    

Depuis, sa passion pour le groupe lui a fait prendre la tête du fan-club de Québec, un poste qu’il aime parce qu’il lui permet de rencontrer plein d’autres admirateurs comme lui. Il a maintenant des amis partout dans le monde. Pour son prochain voyage en Russie, il est attendu dans deux partys.    

«J’aime le côté social, dit-il. Au sein du chapitre local du fan-club, des couples se sont formés, des enfants sont nés et il y a des amitiés solides.»    

Qui aurait dit que Metallica aurait contribué à fonder des familles?    

2003  

Avant un concert au parc Jean-Drapeau, Robert Côté a discuté avec James Hetfield.

Photo courtoisie

Avant un concert au parc Jean-Drapeau, Robert Côté a discuté avec James Hetfield.

  

2004  

À Montréal avec Kirk Hammett...

Photo courtoisie

À Montréal avec Kirk Hammett...

.. et Lars Ulrich

Photo courtoisie

.. et Lars Ulrich

  

2014  

Encore James Hetfield. Cette fois, il a invité 
Robert Côté sur scène, à Montréal, pour présenter une chanson. De quoi faire baver d’envie bien des fans de Metallica

Photo courtoisie

Encore James Hetfield. Cette fois, il a invité Robert Côté sur scène, à Montréal, pour présenter une chanson. De quoi faire baver d’envie bien des fans de Metallica

  

Robert Côté et Metallica      

- Fan depuis 1983     

- Vu 58 fois (Canada, États-Unis)     

- À venir : Des concerts à Moscou, en Estonie et à San Francisco.     

- Il a dit: «Le son de Metallica est celui qui rejoignait ma génération.»