/news/currentevents

Toronto commémore l'attaque au camion-bélier

Agence QMI

Toronto commémorera mardi le premier anniversaire de l’attaque au camion-bélier perpétré par un homme misogyne qui avait fait 10 morts et 16 blessés.

Des milliers de personnes sont attendues à 13 h pour une minute de silence au Olive Square, dans le nord de la ville, à l’endroit même où, à la même heure, un an plus tôt, survenait l’horreur.

Par une belle journée de printemps, Alek Minassian, 25 ans, avait délibérément roulé sur les trottoirs de la rue Yonge au volant d'une fourgonnette louée, tentant de percuter le plus de piétons possible. Il avait été arrêté par la police une dizaine de minutes plus tard.

L'homme fait maintenant face à 10 accusations de meurtre et à 16 accusations de tentative de meurtre. Son procès doit s'amorcer formellement en février 2020.

Un geste misogyne

Décrit comme un jeune homme solitaire et plutôt étrange, Minassian était membre de la communauté incel, souvent décrite comme misogyne. Les incels se décrivent comme étant des hommes «involontairement célibataires» et en veulent aux femmes qui rejettent leurs avances et aux hommes qui ont plus de succès qu’eux.

Le jour du drame, il avait écrit sur sa page Facebook vouloir tuer le plus possible de «Stacy» et de «Chad», les noms de code donnés dans la communauté Incel aux filles et aux garçons attirants.

Huit des dix personnes qui ont perdu la vie étaient d’ailleurs des femmes.

Douloureux souvenirs

Pour les témoins, le premier anniversaire de la tragédie fait remonter de douloureux souvenirs.

«C’est comme une grafigne sur ton âme. Je sens que j’aurais pu faire mieux. J’ai commencé à douter de moi-même», a raconté au «Toronto Star» Roula Massin, qui a porté secours à une victime, qui est morte dans ses bras.

«C’est quelque chose que je n’oublierai jamais. J’en rêve encore la nuit», a aussi confié Nana Agyeman-Badu, un chauffeur de taxi qui était sur place lors de l’attaque, au quotidien torontois.

Une cérémonie en l’honneur des victimes et des premiers répondants se tiendra à l’amphithéâtre du Square Mel Lastman vers 13 h 30 mardi. Le maire de Toronto devrait prendre la parole devant le hall de l’hôtel de ville.

Dans la même catégorie