/finance/homepage

Achat d’une première maison: la famille et les amis sont des atouts

Agence QMI

F8studio - stock.adobe.com

F8studio - stock.adobe.com

Les Canadiens doivent parfois s’appuyer sur l’aide de la famille et des amis pour réaliser leur rêve de propriétaire, indique une nouvelle étude de BMO, qui évoque les taux d'intérêt relativement plus élevés et l’endettement des ménages.

Selon ce rapport publié mardi, environ 36 % des Canadiens prévoient partager leur responsabilité financière avec quelqu'un par souci d'accessibilité financière.

Chez les millénariaux, par exemple, ils font le choix de vivre chez leurs parents sans payer de loyer afin d'épargner pour espérer faire une mise de fonds suffisante pour l'achat de leur première maison. Environ 30 % des répondants s'attendent à payer leur première demeure de 400 000 $ à 799 000 $.

«Face aux vents contraires externes, les acheteurs d'une première maison demandent à leurs parents et aux membres de leur famille de les aider à accéder au marché immobilier. Même si un don financier peut aider, une solution de financement hypothécaire adaptée au budget de l'acheteur est tout aussi importante», a expliqué Hassan Pirnia, chef - Produits de crédit et de financement à l'habitation, BMO Banque de Montréal.

Plus du quart songent à un don financier de l'ordre de 5000 $ à 50 000 $ et plus de 10 % des acheteurs d'une première résidence cherchent carrément un don financier de 100 000 $ ou plus.

Selon l’étude de BMO, près de la moitié des acheteurs d'une première maison estiment que le marché du logement reste abordable.

«Bien que ce ne soient pas tous les Canadiens qui voient le marché comme étant abordable, il apparaît clairement que l'objectif reste l'accession à la propriété, a souligné M. Pirnia. Nous nous attendons généralement à ce que les Canadiens obtiennent un peu de répit face à la hausse des taux, de sorte que le marché des premiers acheteurs soit plus favorable.»

Le sondage a été réalisé en ligne par Pollara Strategic Insights entre le 6 et le 19 mars, auprès de 801 Canadiens cherchant à acheter leur première maison au cours des 12 prochains mois.

Dans la même catégorie