/news/world

L'une des plus belles plages au monde pourrait disparaître dans quelques années

TVA Nouvelles d'après CNN

ingusk - stock.adobe.com

ingusk - stock.adobe.com

La plage de Waikiki à Hawaï, célèbre dans le monde entier pour sa beauté et vieille de plusieurs décennies, pourrait être submergée dans quelques années en raison de la montée du niveau de la mer provoquée par les changements climatiques, ont prévenu les politiciens.

Lors de la dernière alerte sur la menace qui pèse sur le rivage d'Honolulu, situé sur l'île d'Oahu, les législateurs ont déclaré que la ville pourrait commencer à subir de fréquentes inondations au cours des 15 à 20 prochaines années, rapporte CNN. 

Ils ont averti qu'un tel développement aurait un effet dévastateur sur le tourisme, essentiel à la survie économique d’Hawaï.

Les politiciens hawaïens exigent des efforts pour tenter de protéger le rivage vulnérable dès maintenant.

«Les dernières données sur l'élévation du niveau de la mer font peur et accélèrent plus rapidement que nous n'aurions jamais cru possible», a déclaré Chris Lee, représentant de l'État, démocrate et auteur principal d'un projet de loi demandant la création d'un plan de protection.

Le projet serait axé sur les zones urbaines d’Honolulu, mais servirait également de projet pilote pour d’autres communautés côtières de l’État.

Selon le projet de loi, le niveau de la mer à Hawaï a augmenté de plus d'un demi-pied au cours des dernières décennies et que la montée du niveau de la mer s'accélère rapidement.

Les données montrent qu'Honolulu devrait commencer à voir des inondations régulières d'ici à peine quinze ans.

Les changements climatiques et le réchauffement des océans ont également amené Hawaï à affronter plus de tempêtes et cyclones que jamais auparavant , indique également le rapport.

Une montée des eaux drastique pourrait coûter jusqu’à 40 000 000 000 $ aux infrastructures et à l’économie de l’archipel.

Le projet de loi propose de consacrer 4 millions de dollars au développement du programme au cours des deux prochaines années.

Le projet de loi vise également plus de recherches sur une taxe sur le carbone susceptible de générer des fonds et de réduire la dépendance de l’État vis-à-vis des combustibles fossiles.

Dans la même catégorie