/news/techno

Reconnaissance faciale : un ado poursuit Apple pour 1 milliard $

TVA Nouvelles

Un adolescent de 18 ans de New York a déposé une poursuite d’un milliard de dollars contre Apple, lundi, accusant le système de reconnaissance faciale de la compagnie d’avoir mené à son arrestation par erreur en novembre dernier.

Ousmane Bah affirme avoir été arrêté à sa maison de New York en novembre et accusé d’avoir commis des vols dans des succursales Apple. Le mandat d’arrestation contenait une photo du suspect qui ne ressemblait pas à Ousmane Bah, affirme le plaignant dans sa poursuite dont Bloomberg a obtenu copie.

L’un des cambriolages reliés à Bah, du côté de Boston, s’est déroulé la même journée que le bal des finissants du jeune homme à Manhattan et auquel il assistait.

Un détective de New York a confirmé, après avoir révisé les vidéos des caméras de surveillance, que le voleur ne ressemblait en rien à Ousmane Bah.

Dans sa poursuite, le plaignant avance qu’il avait auparavant perdu un permis de conduire d’apprenti – sans photo – que le véritable voleur aurait pu utiliser comme identification dans le magasin Apple. M. Bah estime que son nom a pu être lié par erreur au visage du voleur dans le système de reconnaissance faciale d’Apple, dont il allègue la présence dans les succursales afin de justement éviter les vols à l’étalage. Un scénario qu’a lui-même évoqué le détective new-yorkais pour expliquer la confusion des autorités.

«Apple s’est tellement fondée sur son système de reconnaissance faciale que la compagnie a omis de considérer la possibilité d’une erreur humaine», mentionne l’avocat d’Ousmane Bah dans la poursuite.

«Il a été forcé de répondre à de multiples fausses accusations qui ont créé du stress et de la souffrance», peut-on aussi lire.

Apple affirme qu’au contraire, la compagnie n’utilise pas de système de reconnaissance faciale dans ses succursales. La firme Security Industry Specialists, également nommée dans la poursuite, a refusé de commenter.

Dans la même catégorie