/finance/homepage

Un Québec vert «parce qu'on n'a pas écouté les environnementalistes»

TVA Nouvelles

À l’occasion du Jour de la Terre, New York a exprimé le souhait de devenir carboneutre d’ici 2050, une décision dont risque de bénéficier Hydro-Québec, alors que l’achat d’«hydroélectricité canadienne» a été évoqué.

C’est une bonne nouvelle pour la province, mais encore faut-il vouloir développer la capacité de production d’énergie, parce que la demande sera importante.

«Là, on est en surplus d’électricité, mais on ne le sera pas longtemps, prévient Mario Dumont. Pour moi, c’est ça le vrai défi : est-ce qu’on serait prêt à construire d’autres barrages?»

Pour notre analyste, les écologistes applaudissent l’hydroélectricité aujourd’hui, «mais ils n’ont jamais été pour». À preuve, dit-il, les manifestations qui avaient lieu à l’époque où Robert Bourassa voulait construire des barrages. «Pas d’électricité, on ne harnache pas les rivières... Si aujourd’hui, le Québec est un exemple environnemental, c’est parce qu’on n’a pas écouté les environnementalistes il y a 40 ans», estime-t-il.

Voyez la chronique complète de Mario Dumont dans la vidéo ci-haut.

Dans la même catégorie