/regional/quebec/chaudiereappalaches

Elle fuit le tsunami au Sri Lanka pour se retrouver inondée en Beauce

Une femme qui a fui le Sri Lanka à cause d’un tsunami se retrouve maintenant les pieds dans l’eau en Beauce.

Prashanthini Raveenthiran est arrivée au pays en 2007, à la suite du séisme de 2004 qui a provoqué l’un des plus désastreux tsunamis de l’histoire.

À LIRE ÉGALEMENT

«Qu’on nous donne 15 000$ et on sacre notre camp»

L'autoroute 40 encerclée par les eaux du fleuve dans Lanaudière

Moisissures: comment éviter le pire après une inondation

«On vient à cause d’un tsunami et ici, c’est la même chose», déplorait la femme, interrogée par TVA Nouvelles. Celle qui a élu domicile à Sainte-Marie raconte avoir connu déjà une grosse inondation en 2014. «Notre maison était complètement finie. [...] Après, on a fait lever la maison avec notre argent pour faire un nouveau solage», a poursuivi la dame.

Elle a eu beau dépenser 65 000$ pour faire lever sa maison, l’eau n’a malgré tout pas épargné son sous-sol cette année.

«On a besoin d’aide, on est très fatigués, on a beaucoup de crédit... Moralement, ce n’est pas bien», décrit celle qui, en plus, n’a pas d’électricité depuis quatre jours.

Alors que les corvées de nettoyage et la réintégration des sinistrés se poursuit dans la région, Mme Raveenthiran se dit prête à lancer la serviette et indique qu’elle préférerait déménager plutôt que d’avoir à revivre pareille situation.

Dans la même catégorie