/buzz

Un parieur professionnel dépasse le million de dollars de gains à Jeopardy!

Agence France-Presse

Parieur professionnel de profession, James Holzhauer a dépassé mardi soir le million de dollars de gains au célèbre jeu télévisé Jeopardy! et entrevoit le record absolu, porté par un sang-froid et une technique sans faille.

Il n'aura fallu que 14 émissions à ce résident de Las Vegas, sourire carnassier et cheveux courts, pour franchir la barre symbolique du million de dollars, à 1,06 million.

Il en avait fallu 74 en 2004 à Ken Jennings, un ingénieur informatique venu de l'Utah, pour établir le record absolu de ce qui est aujourd'hui l'un des plus anciens jeux de la télévision américaine, soit 2,52 millions de dollars.

Âgé de 34 ans, James Holzhauer a déjà battu à plusieurs reprises le record de gain sur une seule émission, avec une pointe à 131,127 dollars, le 17 avril.

Il a déjà atteint, derrière Jennings, la deuxième place des plus grands gagnants de l'histoire de ce jeu qui a débuté à la télévision américaine dans son format actuel en 1984, même si le concept remonte à 1964.

Jeopardy! consiste à retrouver la question qui correspond à la réponse proposée par le présentateur avec, à chaque fois, une somme d'argent à la clef.

Pour parvenir à ses fins, James Holzhauer a mis au point une technique très efficace pour appuyer sur le bouton plus rapidement que ses rivaux, a-t-il expliqué dans un entretien à la chaîne ESPN.

Il dispose également d'une solide culture générale, même s'il préfère se définir lui-même comme un «connaisseur de la sous-culture».

Autre élément clef de son arsenal, son sang-froid, hérité de sa culture des jeux d'argent, principalement les paris sportifs, dont il a fait son métier.

«Il n'existe pas beaucoup de joueurs professionnels», a-t-il déclaré à ESPN. «Même si certains le voulaient, je ne pense pas qu'ils auraient l'état d'esprit pour se dire: je peux mettre 10 000 dollars et si je perds, je passe à autre chose et je finis la partie avec la tête froide.»

James Holzhauer n'hésite pas ainsi à mettre le paquet lors des deux temps forts de chaque partie, les «Daily Double» et le «Final Jeopardy!», qui permettent d'augmenter très nettement ses gains, mais avec le risque d'en perdre tout ou partie.

«C'est complètement dingue», s'est enthousiasmé, via Twitter, Ken Jennings. «J'ai toujours rêvé de voir quelqu'un miser de cette façon dans Jeopardy! tout en ayant les qualités pour réussir».

«Je n'aurais jamais eu les tripes d'oser ces mises», a-t-il avoué lors d'un entretien au site Wired.