/regional/montreal/laval

En pneumatique pour aller au travail à un jour de la retraite

TVA Nouvelles

Le niveau de la rivière des Mille-Îles est à un seuil critique inondant des rues de Laval-Ouest et menaçant les propriétés. L’eau monte, mais le moral des résidents que TVA Nouvelles a rencontrés n’est pas pour autant à la baisse.

À LIRE AUSSI

Une digue gonflable pour tenir les flots à distance

Plusieurs y vont de solutions ingénieuses afin de pouvoir quitter leur domicile et vaquer à leurs occupations.  Un couple a même sorti son embarcation pneumatique ce matin, pas question de manquer le travail pour une Lavalloise à un jour de la retraite. TVA Nouvelles l’a rencontrée en compagnie de son conjoint alors qu’elle quittait son domicile.

«On a quatre pompes, on est correct», dit l’homme qui demeure aux aguets afin de protéger sa résidence. D’ailleurs, le couple a décidé d’agir avant que l’eau s’infiltre dans son domicile.

«Nous avons fait des murets devant et derrière notre maison, explique sa conjointe. Si l’eau arrive par les terrains derrière (chez nous), on a un quatre pieds de jeu», fait savoir la femme sur son 31 à bord du pneumatique et prête à terminer sa semaine de travail en beauté avant la retraite.

Souriante, elle demeure positive face à la montée des eaux. «Nous n’avons pas de contrôle là-dessus, formule-t-elle en souriant. Mais à une journée de la retraite, ça va très bien», ajoute-t-elle.

Des bottes et des sacs

Un étudiant a quant à lui trouvé une solution de secours pour être en mesure de sortir de chez lui. «J’ai pris des bottes dans le sous-sol et j’ai mis des sacs. En 2017, je me suis promené en canot, mais je n’avais pas besoin d’aller à l’école. Mais là, je ne peux manquer de cours», expose-t-il.

Selon le dernier bilan d’Urgence Québec, à Laval 46 résidences sont inondées, 200 sont isolées et ceinturées par l’eau et 40 personnes sont évacuées.

La Ville a d’ailleurs commencé hier à installer une digue gonflable de 775 m dans un quartier résidentiel de Laval-Ouest le long de la rivière des Mille-Îles qui est déjà sortie de son lit.

La situation n’a cessé de se détériorer au cours des derniers jours dans ce secteur lavallois qui a été durement touché lors des inondations du printemps 2017.