/news/society

Les commissions scolaires demandent du financement pour 467 locaux supplémentaires

François Cormier | TVA Nouvelles 

Les commissions scolaires du Québec demandent au gouvernement Legault de confirmer le financement pour 467 locaux supplémentaires afin d’accueillir des classes de maternelles 4 ans, selon des documents obtenus par TVA Nouvelles.

Les besoins des commissions scolaires, tels que précisés dans ces documents, varient grandement. À la Commission scolaire des Navigateurs, dans la région de Lévis, 80 classes doivent être construites. Par contre, la Commission scolaire de Montréal (CSDM) n’en aura besoin que de 48.

La présidente de la CSDM, Catherine Harel-Bourdon, explique qu'il sera difficile d'atteindre les objectifs du gouvernement.

«La réalité montréalaise, en terme de pénurie de main-d’œuvre et d’espace, c’est sûr qu’on ne peut pas aller vers l’implantation présentée par le gouvernement.»

Pour sa part, Alain Fortier, président de la Fédération des commissions scolaires du Québec, suggère que le gouvernement devra continuer d'investir s'il veut réellement aller de l'avant avec ce projet.

Une question d'argent

Marwah Rizqy, porte-parole du Parti libéral en matière d’éducation, se demande si le gouvernement aura effectivement assez d’argent pour permettre la création des classes promises.

Le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, se fait néanmoins rassurant: «Il y aura suffisamment d’argent pour rénover, agrandir, construire, et déployer les maternelles 4 ans.»

Le gouvernement a prévu d’aller 2 milliards de dollars pour le manque d’espace dans les écoles. Il n’est toutefois pas spécifié quelle proportion de ce montant sera dédiée aux classes de maternelle.

Le 23 janvier dernier, le ministre faisait parvenir une lettre aux commissions scolaires dans laquelle il leur demandait de soumettre des demandes d’ajout d’espaces dédiés aux enfants de 4 ans.

TVA Nouvelles n’est pas en mesure de confirmer à combien s’élèveraient les coûts de ces nouvelles classes ni combien de projets seront approuvés.

Le gouvernement Legault a promis 3000 classes de maternelles 4 ans, dont 644 dès la rentrée scolaire 2019-2020.

Dans la même catégorie