/regional/montreal/laurentides

Évacuations d'urgence à Sainte-Marthe-sur-le-Lac après la rupture d'une digue

Agence QMI et TVA Nouvelles

Une digue qui devait contenir les eaux du lac des Deux Montagnes a cédé samedi soir à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, dans les Laurentides, rendant nécessaire l’évacuation d’urgence de plusieurs centaines de personnes.

La digue, qui se trouvait entre la 20e et la 27e Avenue, se serait rompue peu avant 19 h, selon les informations obtenues par TVA Nouvelles.

La brèche a rapidement entraîné l’inondation de plusieurs rues avec des débris emportés par les flots. Rapidement, des pompiers et des policiers ont été dépêchés sur place pour sommer les citoyens de quitter leur résidence. Vers 22 h 30, une vingtaine de rues avaient été évacuées et 15 autres restaient à l’être.

«Le message que je passerais aux gens impactés par les inondations, c’est d’évacuer lorsque les pompiers ou les policiers vont se présenter à leur porte, de ne pas prendre la chance de rester dans vos maisons, parce qu’on ne connait pas le niveau de l’eau [et on ne sait pas] jusqu’où il va monter», a mentionné à la caméra de TVA Nouvelles, Norbert Vendette, le directeur du Service de sécurité incendie de la Ville de Deux-Montagnes qui dessert également Sainte-Marthe-sur-le-Lac.

«Alors, on demande à la population qui est impactée de bien vouloir évacuer. On a des centres d’hébergement d’ouverts à Deux-Montagnes. Ce qu’on veut, c’est évidemment assurer la sécurité et qu’il n’arrive pas d’incident à personne.»

Dans un message sur Twitter, la Sûreté du Québec a annoncé que plus de 200 de ses membres ont été déployés à Sainte-Marthe-sur-le-Lac. «Un véhicule tout-terrain amphibie de type Argo, trois embarcations et le poste de commandement mobile (PCM) seront également utilisés pour cette opération d'urgence», a mentionné la SQ.

Un peu plus tôt, le corps policier, qui est en commandement unifié avec la Régie de Police du Lac-des-Deux-Montagnes afin de coordonner les efforts sur le terrain, avait annoncé qu’un hélicoptère était mis en disponibilité.

Toujours sur Twitter, la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a indiqué en fin de soirée, que «les résidents évacués sont dirigés à l'Aréna Olympia de Deux-Montagnes». «Dix services de police et dix services incendie ont notamment été appelés en soutien à la municipalité», a ajouté la ministre.

Selon ce que TVA Nouvelles a pu constater sur place, des militaires ont également été mis à contribution.

Peu après le sérieux incident, plusieurs dizaines de maisons mobiles, sur les plus de 230 que compte le parc de l'endroit, ont été inondées de façon soudaine.

Norbert Vendette, le directeur du service d’incendie, a souligné en entrevue que la digue qui a cédé samedi soir était une digue permanente «qui avait fait ses preuves, même en 2017, mais qui, aujourd’hui, n’a pas résisté, avec le lac des Deux Montagnes qui a atteint des niveaux historiques».

«La Ville est là avec des blocs de béton. Ils font des voyages de sable pour essayer de fermer la digue, qui est ouverte sur environ 7 pieds de large... À l’intérieur de 15 minutes, l’eau a monté plus que la moitié de la rue», témoigne sous le choc un habitant de Sainte-Marthe-sur-le-Lac.

«C’est spécial! On a attrapé vite fait un sac à dos, les chiens, puis en s’en allant en auto, on voyait l’eau qui montait en arrière de nous autres», raconte une autre résidente, encore incrédule, dont la maison est située tout près d’où la digue a cédé.

Dans la même catégorie