/regional/montreal/laurentides

Le débit du barrage de la Chute-Bell est en baisse

Agence QMI

CAPTURE D'ÉCRAN / TVA NOUVELLES / AGENCE QMI

Le débit d’eau qui frappe le barrage de la Chute-Bell, sur la rivière Rouge, à Grenville-sur-la-Rouge, était finalement en baisse, samedi après-midi.

À LIRE ÉGALEMENT

La mairesse voudrait rehausser la digue de Pointe-Calumet de façon permanente

«Les changements climatiques ont le dos large»

Déjà presque autant de sinistrés qu'en 2017

Construit en 1915, l’ouvrage a été conçu pour résister à un débit maximal de 1000 mètres cubes par seconde. Puisque ce débit a été atteint jeudi, Hydro-Québec avait demandé aux autorités d’évacuer les résidents de la ville de Grenville-sur-la-Rouge. Depuis, il avait atteint jusqu'à 1200 mètres cubes par seconde.

«Nous avons confiance que ça va tenir bon, même si la pression sur la structure est très forte. Mais comme nous sommes dans l’inconnu, on ne peut pas garantir que ça tiendra», avait toutefois concédé le porte-parole.

En cas de rupture, une vague de deux à quatre mètres se propagerait dans la vallée de la rivière Rouge, un «raz-de-marée» qui causerait des dommages conséquents. L’eau mettrait 45 minutes pour déferler sur 18 km et atteindre la rivière des Outaouais, laissant la possibilité aux autorités de fermer le viaduc sur l’autoroute 50, selon Hydro-Québec.

Dans la même catégorie