/news/culture

«La Voix»: en route vers la finale

Samuel Pradier | Agence QMI

TVA Nouvelles

Rafaëlle Roy, Vincent Chouinard, Geneviève Jodoin et Colin Moore ont été élu par le public, dimanche, pour représenter leurs équipes respectives lors de la finale de «La Voix», la semaine prochaine.

Représentant l’équipe de Marc Dupré, Rafaëlle Roy a magistralement interprété la chanson «Faufile» de Charlotte Cardin en s’accompagnant au piano. D’une grande intensité, la pièce a gagné le coeur du public en remportant 60 % des votes. De son côté, Rick Pagano s’est défendu avec une version plus douce de «Rêver mieux» de Daniel Bélanger.

Avec 80 % des votes du public, Vincent Chouinard a remporté haut la main sa place pour la finale dans l’équipe d’Alex Nevsky. Il a su séduire le public avec une version très émouvante de «Une chance qu’on s’a» de Jean-Pierre Ferland. Gabriel Cyr n’a pas fait de faux pas en s’accompagnant à la guitare avec «Oublie pas» de Karkwa.

L’équipe de Lara Fabian était représentée par Samantha Neves et Geneviève Jodoin. Cette dernière a remporté 69 % des votes du public grâce à une interprétation très intense de «Ne me quitte pas» de Jacques Brel. Samantha Neves a mis toute son inspiration dans la chanson «Vole» de Céline Dion.

Colin Moore s’est déchiré le coeur avec «Tue-moi» de Dan Bigras pour l’équipe d’Éric Lapointe. Sa magistrale interprétation lui a permis d’être plébiscité par le public avec 72 % des votes. Jacques Comeau a eu plus de difficulté avec la chanson «L’essentiel» de Ginette Reno.

En français

Pour la première fois dans l’histoire de «La Voix», la demi-finale a résonné de chansons uniquement francophones. En ouverture de la soirée, quatre anciens coachs sont revenus sur le plateau pour un medley enlevant.

Après avoir interprété «La forêt des mal-aimés», avec Alex Nevsky et ses deux finalistes, Pierre Lapointe a reconnu avoir vécu beaucoup d’émotion sur ce plateau. «Je me souviens quand Stéphanie St-Jean a gagné, j’ai bondi d’un saut, a-t-il expliqué en entrevue. C’est un espace où il y a eu beaucoup d’intensité, on le sent quand on y revient.»

Garou et Éric Lapointe, avec Jacques Comeau et Colin Moore, ont chanté «Belle», avec un clin d’oeil à Notre-Dame de Paris, dont l’incendie a ému le monde entier, il y a tout juste deux semaines. «Je suis toujours reconnaissant envers l’équipe de «La Voix», tous ceux qui donnent leur coeur pour faire une super belle émission. Ils sont à peu près aussi émouvants que les talents qui ont joué leur vie sur cette scène. C’est le fun de les recroiser.»

Temple de la renommée

Isabelle Boulay a repris «Monopolis» avec l’équipe de Marc Dupré, en plus de participer au numéro de Francis Cabrel. «C’est émouvant de revenir sur le plateau, c’est joyeux, mais c’est comme si je n’étais pas partie, a confié la chanteuse. Quand on a participé à une aventure comme celle-là, c’est comme si on faisait toujours partie de la famille.»

La chanteuse s’est amusée d’avoir été élevée au temple de la renommée de «La Voix». «Je me sens comme Maurice Richard (rires). Je me dis que j’en ai assez fait pour être reconnu.

Coach de la première édition, Jean-Pierre Ferland a fait un retour remarqué en chantant sa chanson «L’autobus du show-business» avec Lara Fabian et ses deux finalistes. «L’émission a évolué énormément. Quand on a commencé en 2013, on ne savait pas très bien où on s’en allait. C’était nouveau. Aujourd’hui, c’est pro comme je n’ai jamais vu, et je comprends que le public soit aussi nombreux à regarder l’émission.»

Dans la même catégorie