/finance/homepage

Constatations préoccupantes en matière de relève entrepreneuriale

Adobe Stock

Des problèmes observés dans l’agglomération de Québec en matière de relève entrepreneuriale exposent la région à des impacts économiques de près de 200 millions $, suggère une étude dévoilée ce lundi.

Selon la firme Raymond Chabot Grant Thornton, qui a effectué l’étude pour le compte de la Chambre de commerce et d’industrie de Québec (CCIQ), il y a un phénomène de rétention des investissements chez les entrepreneurs en processus de relève. Les chercheurs ont aussi mis en lumière des risques associés en cas de liquidation d’entreprise à la suite d’un échec de transfert ou de l’absence de relève.

«En général, 54 % des répondants confirment que les investissements sont impactés en contexte de relève», indique le sondage. Raymond Chabot Grant Thornton estime qu’il y a plus de 1800 entreprises en arrêt d’investissement dans l’agglomération de Québec, sur un total de 12 132. Au total, la perte d’investissement est estimée à 97,3 millions $.

Par ailleurs, indique l’étude, «certains entrepreneurs envisagent la liquidation de leur entreprise, à défaut de pouvoir la vendre ou d’en transférer le contrôle à un tiers», ce qui peut entraîner des pertes d’emplois. La rémunération à risque est ainsi estimée à 95 millions $.

Les auteurs de l’étude ont en outre observé des problématiques au chapitre de la connaissance des entrepreneurs en position de relève au sujet des outils et programmes qui s’offrent à eux, de même qu’au chapitre de l’estimation du temps requis pour réaliser un plan de relève.

D’autres constats sont faits par les chercheurs et analystes et des pistes de solutions sont suggérées à la Chambre de commerce et d’industrie de Québec afin d’améliorer la situation de la relève entrepreneuriale dans la région de Québec.

En réponse aux constatations et conclusions de l’étude, la présidente et chef de la direction de la Chambre de commerce, Julie Bédard, a déclaré que son organisation «entend assumer un leadership fort en rassemblant tous les intervenants autour d’une même table, afin d’assurer la pérennité des entreprises dans la région».

L’étude a été réalisée à partir notamment d’un sondage auprès d’entrepreneurs de la région en janvier et février derniers. Des experts de la CCIQ et de Desjardins ont aussi contribué à l’étude.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.