/news/currentevents

La fillette de Granby succombe à ses blessures

TVA Nouvelles

La fillette de 7 ans qui a été retrouvée lundi dans un état critique dans une maison de Granby est décédée mardi, confirme la Sûreté du Québec.

Un homme de 30 ans et une femme de 35 ans ont été accusés à la suite de la découverte d’une fillette de 7 ans. Le couple a comparu mardi après-midi au palais de justice de Granby.

La femme de 35 ans, identifiée comme la belle-mère de l'enfant par des sources de TVA Nouvelles, fait face à deux chefs, soit d'avoir commis des voies de fait graves à l'endroit de la fillette, mettant ainsi sa vie en danger et d'avoir séquestré, emprisonné ou saisi de force l'enfant. Elle est apparue distante dans le box des accusés. 
 
L'homme de 30 ans, celui que l'on pense être le père est quant a lui accusé d'avoir séquestré, emprisonné ou saisi de force la fillette. Quant à lui, il a retenu quelques sanglots qui n'ont pas semblé émouvoir la juge.
 
«Ils ont été interrogés et arrêtés, et ils sont actuellement détenus», a indiqué Ingrid Asselin de la Sûreté du Québec, mardi, dans un communiqué.

Les policiers ont également refusé de dévoiler la nature des blessures de la fillette et les circonstances dans lesquelles elle a été retrouvée.

Les médecins auraient demandé une échographie pour déterminer si la fillette souffre de blessures internes.

Les membres de la famille sont chamboulés. Il y avait mort cérébrale et d’un commun accord avec le corps médical on a décidé de débrancher la fillette du respirateur artificiel.

«La DPJ savait»

Selon l’oncle de la fillette, rencontré par TVA Nouvelles, la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) avait été informée des blessures infligées à la petite victime.

«On a déjà averti la DPJ parce qu’il [l’homme] était dangereux et qu’il avait été violent plus qu’une fois», a confié l’oncle de la fillette, sous le couvert de l’anonymat.

«Il y a eu des rapports de police sur sa conjointe, qui a déjà attaqué la petite», a-t-il ajouté.

«On avait beau avertir, mais on ne pouvait pas rien faire. On était les méchants dans l’histoire», a conclu l’oncle de la gamine.

La fillette était chez elle lorsqu’elle a été découverte, car elle avait été retirée de l’école au cours des dernières semaines.

Le frère de la victime a été placé immédiatement en famille d’accueil après ces tristes événements.