/finance

Combien faut-il gagner pour vivre décemment?

TVA Nouvelles

Le revenu «viable» moyen au Québec s’élève à 26 721 $, selon les résultats d’une étude dévoilée jeudi par l’Institut de recherche et d’informations socio-économiques (IRIS).

Cet indice a été calculé pour sept municipalités québécoises selon trois types de ménages.

Ainsi, pour une personne seule, le revenu annuel nécessaire varie de 23 504 $ à 30 935 $, respectivement à Trois-Rivières et à Sept-Îles. Celui d’une personne monoparentale avec un enfant est de 34 236 $ à 41 579 $.

C’est encore une fois à Sept-Îles qu’un ménage de quatre personnes (un couple ayant deux enfants d’âge préscolaire) devra gagner le plus d’argent (62 180 $) pour vivre décemment. Viennent ensuite Saguenay (60 405 $), Montréal (58 166 $), Québec (57 504 $), Gatineau (56 590 $), Sherbrooke (55 414 $) et Trois-Rivières (55 017 $).

Pour Philippe Hurteau, chercheur à l’IRIS et coauteur de la publication, les montants utilisés actuellement par le gouvernement du Québec pour mesurer la sortie de la pauvreté «ne correspondent tout simplement pas à la réalité».

«Le revenu viable se base quant à lui sur les besoins réels des ménages. On ne parle pas de luxe ici, mais bien de légères périodes de répit pour des familles qui en auraient bien besoin», a-t-il expliqué.

«Avec le revenu viable, une personne pourra pourvoir à ses besoins en vêtements là où, du côté de la Mesure du panier de consommation [MPC], elle devra probablement fréquenter les comptoirs vestimentaires. Elle pourra aussi épargner pour la retraite et prendre deux semaines de vacances modestes. Ce n'est pas la vie des gens riches et célèbres. C'est le strict minimum pour permettre de sortir la tête hors de l'eau», a ajouté M. Hurteau.