/regional/sherbrooke/estrie

Fillette martyrisée: l’école et la commission scolaire savaient que ça n'allait pas

TVA Nouvelles

Des membres du personnel enseignant de l’école que fréquentait la fillette de Granby qui a péri en début de semaine ont indiqué qu’ils étaient bien conscients que son milieu de vie était problématique, précisant qu’ils avaient fait les nombreuses dénonciations qui s’imposaient.

D’ailleurs, le directeur général de la Commission scolaire du Val-des-Cerfs, qui gère l’école de l’enfant, confirme qu’il était au courant de la situation.

«Dans ce dossier-là, au fil du temps, il y a des interventions qui ont été mises en place avec nos partenaires des services sociaux. Ces partenaires étaient informés au fur et à mesure, et on collaborait ensemble. Donc effectivement, on savait que dans le milieu, ça fonctionnait difficilement», a mentionné Éric Racine à la caméra de TVA Nouvelles.

La fillette de 7 ans, qui a été retrouvée dans un état critique chez elle, lundi, avait été préalablement retirée de l’école, mais les circonstances entourant ce retrait n’ont pas été détaillées pour le moment.

Dans la même catégorie