/news/politics

Décès d'une fillette à Granby : l'ex-ministre de la Santé Gaétan Barrette refuse de prendre le blâme

Le décès de la fillette de 7 ans à Granby qui aurait été maltraitée soulève de nombreuses questions sur le système qui a failli. L’ex-ministre de la Santé et actuel député libéral Gaétan Barrette refuse de prendre le blâme.

À LIRE ÉGALEMENT

Un rapport mettait en garde contre la réforme Barrette

«Il y a un échec du système. Cette enfant-là elle était dans le système. Elle n’était pas sur une liste d’attente, elle n’était pas inconnue. Elle était dans le système, c’était vu et su d’une certaine manière de l’école, des cours de justice, de la DPJ, du système de santé, de la police», a-t-il affirmé en entrevue à 100% Nouvelles.

Questionné par Paul Larocque à savoir s’il prenait indirectement une partie du blâme, l’ex-ministre a été sans équivoque. «Ni directement ni indirectement pour la simple et bonne raison que cette enfant-là était prise en charge par le système», a-t-il répondu.

Il n’a toutefois pas nié que le réseau de la santé vit une crise. «Il y a une problématique qui est réelle, qui ne peut se résoudre que par des changements dans les conditions de travail, mais ce n’est pas ça qui a amené la petite à vivre ce drame-là», a-t-il dit.

 Mais pour lui, il n’y a aucun doute que le système a manqué à sa tâche, mais il croit plutôt que ce sont les normes qui ne correspondent plus.

«Le système selon ses règles a failli, c’est clair. Ça se peut-tu que ça soit les règles qui ne sont pas les bonnes règles?» s’interroge M. Barrette qui croit que la situation n’a pas de lien avec des travailleurs débordés.

«S’il y a une révision de nos façons de faire, c’est surtout de cette espèce de règle absolue dont on voie une démonstration. On renvoie des jeunes parce qu’on veut protéger l’unité familiale, mais l’unité familiale tue du monde», déclare le député libéral.

L’ex-ministre de la Santé demande à ce qu’on arrête de chercher des coupables. «Nos façons de faire qui sont basées sur des principes qui ne sont peut-être plus les bons. C’est ça qui faut regarder» conclut-il.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.