/news/culture

Geneviève Jodoin remporte la finale de «La Voix»

Samuel Pradier

 - Agence QMI

Geneviève Jodoin a été déclarée gagnante de la septième édition de «La Voix», dimanche soir, en recueillant 47 % des votes du public sur les ondes de TVA.

À LIRE ÉGALEMENT

- Robert Charlebois, un «trésor national» à La Voix

- Corey Hart électrise le plateau

- Trois spectacles de Lara Fabian au Québec l’an prochain

Cette saison, les candidats choisissaient la chanson qu’ils allaient interpréter, et non plus une chanson écrite par le coach, comme les années précédentes. Chacun des finalistes était accompagné de cinq choristes, d'anciens membres de leur équipe. Geneviève Jodoin a osé l’originalité en choisissant la chanson «Pendant que» de Gilles Vigneault qu’elle a livré magistralement.

 

«C’est une vague énorme, comme un tsunami d’amour, a indiqué la gagnante quelques minutes après son sacre. Je suis étourdie et j’ai le vertige. Je peux juste dire merci à toute l’équipe qui a fait en sorte que je me sentais bien et que j’ai pu rester moi-même. Pour moi, c’est une aventure qui continue, mais ça représente une poussée énorme dans le dos pour la suite.»

En début de soirée, Colin Moore a ouvert la compétition avec «Crazy» d’Aerosmith, une chanson à la hauteur de son charisme et de son énergie. Rafaëlle Roy s’est superbement défendu avec «Golden Slumber - Carry That Weight», alors que Vincent Chouinard s’est installé derrière son piano pour livrer une version toute en douceur de «I Can’t Make You Love Me», de Bon Iver.

Medleys musicaux

Le concept des membres honoraires des équipes a finalement été abandonné par la production, mais la panoplie d’invités a permis de créer une soirée musicale de haut niveau.

Corey Hart s’est lancé sur scène pour un medley enlevant avec Éric Lapointe, Marc Dupré, et plusieurs anciens candidats comme Stephan Gagnon, Christian Marc Gendron, Justin Lagacé, Jacob Guay, Rick Pagano et Gabriel Cyr. On a pu entendre «Little Love», «Tonight», ou encore «Never Surrender» et «Sunglasses At Night».

«C’était vraiment le fun de travailler avec tous ces jeunes, a indiqué Corey Hart en entrevue. Je me suis vraiment amusé. J’étais quand même moins stressé que quand je suis venu pour l’audition à l’aveugle.»

Le chanteur a annoncé qu’il allait inviter le gagnant lors de ses deux spectacles en sol québécois, le 6 juin à Québec et le 15 à Montréal.

«Je veux que ce soit les gens qui décident ce qu’on va chanter ensemble. On va peut-être faire un concours sur les réseaux sociaux pour que les gens choisissent», a-t-il précisé.

Nouveau spectacle

Alors qu’il commence, début juin, une nouvelle tournée avec un spectacle à grand déploiement intitulé «Charleboiscope», Robert Charlebois est venu présenter plusieurs de ses grands succès avec les participants de la saison, parmi lesquels «Ordinaire», «J’t’aime comme un fou», ou «Tout écartillé».

«C’est souvent la chanson qui fait la chanteuse ou le chanteur, a-t-il expliqué. Il faut qu’il y ait un auteur, un compositeur et un interprète. En ce moment, on assiste malheureusement à la mort d’un métier. Les auteurs et les compositeurs ont perdu 90 % de leur valeur en moins de dix ans. C’est grave!»

Retrouvailles

Michael Bolton et Loud ont aussi réalisé un medley avec des candidats de la saison, avant que Julie Masse ne fasse un retour sur scène chaudement applaudi.

Après avoir chanté «Les idées noires», «Billy»,«Prends bien garde» et «C’est zéro», elle a annoncé qu’elle ferait au moins une de ses chansons pendant la tournée de Corey Hart au Québec.

«Ça fait tellement d’années que je n’avais pas chanté mes chansons, c’était aussi spécial pour moi de revoir le public. C’était des retrouvailles pour eux, mais aussi pour moi. Mais je ne sais pas si je veux revenir pour de bon dans ce milieu. Si j’avais vingt ans, peut-être, mais aujourd’hui, je suis davantage concentré sur ma famille. Je ne suis pas certaine de vouloir mettre cet aspect-là de côté.»

 

Dans la même catégorie