/news/politics

Employé contre les maternelles 4 ans: le député caquiste Louis Lemieux minimise

Geneviève Lajoie | Journal de Québec

Archives/Agence QMI

Le député caquiste Louis Lemieux minimise la publication Facebook d’un de ses employés contre le déploiement des classes de maternelles 4 ans partout dans la province, un projet phare du gouvernement Legault.

«Oufff... À date, c’est le seul projet dont mon opinion diverge de celle de mon parti. Je suis pour que les enfants apprennent par le jeu. Le système préscolaire me plaît énormément très honnêtement. À ce prix-là, donnons de l’amour à nos écoles et aidons les CPE publics. Cela dit, c’est mon opinion. Je ne suis pas obligé d’être d’accord avec tout», a écrit William Julien, en réaction à un article sur les coûts de construction des futures classes de maternelles 4 ans.

Une publication qui ne heurte pas le député de Saint-Jean, qui précise que ce jeune homme de «21 ou 22 ans» ne travaille pour lui qu’une journée par semaine.

«Il fait du travail de médias sociaux, de technique pour la mise en ligne de certaines choses sur YouTube et sur Instagram surtout, il n’a même pas une cote de sécurité au bureau, il fait du travail pour être capable de m’appuyer dans ma démarche de médias sociaux», a-t-il dit à notre Bureau parlementaire.

«C’est un jeune qui est coach au football, il a toujours été très proche des milieux communautaires, je ne suis pas tombé en bas de ma chaise, ça ne m’a pas choqué. On est une coalition, je ne m’attends jamais à ce que tout le monde soit d’accord avec tout, tout le temps, on n’est pas dans l’armée», insiste Louis Lemieux.

L’ex-journaliste admet néanmoins qu’il aurait suggéré à son employé d’être prudent dans ses publications sur les réseaux sociaux s’il l’avait consulté. «Que tu ais ton opinion, c’est une chose, tu travailles pour moi une journée par semaine, je ne suis pas sûr que c’est une bonne idée de commencer à écrire des affaires sur Facebook qui ne sont pas en ligne (avec la position du parti), mais en même temps, c’est un jeune homme qui a ses opinions.»

Le caquiste n’a toutefois pas l’intention de demander à son responsable des médias sociaux de retirer son commentaire.

Louis Lemieux convient que le déploiement des maternelles 4 ans à la grandeur du Québec est un sujet de débat à l’heure actuelle. Il n’a pas voulu dire si ce sujet divise également le caucus de la CAQ.

Dans la même catégorie