/regional/sherbrooke/estrie

«Elle demandait une distance avec les enfants pour ne pas s’attacher, c’est contraire à tout» - Régine Laurent

TVA Nouvelles

Une famille d’accueil en Estrie inquiète des proches d’enfants confiés à la DPJ. La femme s’est fait retirer son permis de garderie en milieu familial à la suite d’une enquête de trois ans.

À LIRE ÉGALEMENT

Une famille d’accueil inquiète les proches d’enfants confiés à la DPJ

Mauvais traitements et pratiques dangereuses, pour Régine Laurent, les résultats de l’enquête sont sans équivoque.

«Elle demandait une distance avec les enfants pour ne pas s’attacher, c’est contraire à tout», lâche l’analyste et ex-présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec.

Malgré la suspension de permis, la femme et son conjoint peuvent agir comme famille d’accueil. «Comment ça se fait? On dirait que la main droite ne sait pas ce que la main gauche fait», questionne Mme Laurent.

«La madame est incompétente quand elle agit en garderie en milieu familial, mais dès qu’elle monte l’escalier pour être la famille d’accueil, elle récupère toutes les compétences. Il y a quelque chose qui ne marche pas», déclare-t-elle.

Selon Mme Laurent, il est temps que cesse le travail en silo et qu’on prenne en charge nos tout-petits.

«Comment faire pour mieux les protéger et tout ce qui regarde l’enfance, que tout ce monde-là se parle et se regarde», s’interroge Mme Laurent.