/regional/saguenay

Le projet de complexe de sports motorisés tombe à l'eau au trou de boue de Saint-Jean-Vianney

Andréanne Larouche | TVA Nouvelles

Le projet de Complexe de sports motorisés au trou de boue de Saint-Jean-Vianney, à Saguenay, tombe à l'eau. TVA Nouvelles a appris que le promoteur n'a pas payé son bail de location du site au cours des deux dernières années.

Contacté mardi, le promoteur Dany Saint-Pierre a expliqué qu'il avait choisi de ne pas renouveler son bail de location auprès de la Ville de Saguenay puisqu'il ne sentait pas que la nouvelle administration de la mairesse Josée Néron appuyait son projet.

Or, la Ville de Saguenay démontre aujourd'hui, documents à l'appui, que c'est plutôt Dany Saint-Pierre qui n'a pas payé son bail au cours des deux dernières années.

Le promoteur n'a pas non plus fourni de preuve d'assurance pour le site en 2018. La Ville a donc révoqué son bail en novembre dernier.

«Malheureusement, depuis 2017, M. Saint-Pierre ne respecte pas ses obligations», a dit la conseillère municipale du secteur, Julie Dufour.

«Il n'a pas payé le bail de location. Alors, en novembre 2018, on s'est retrouvé avec un solde impayé de plus de 3000 $», a-t-elle ajouté.

Site à protéger

Julie Dufour est déçue de ce retour à la case départ. Comme les activités sur le site ne seront plus encadrées, elle craint que des citoyens endommagent le secteur de Saint-Jean-Vianney.

«On est en train de positionner Saint-Jean-Vianney pour l'amener à l'UNESCO. C'est un projet de géosite, de géoparc incroyable. Il y a beaucoup d'histoire. Ce qui est dommageable, c'est que si les gens vont faire des activités récréatives sur des sites qui sont historiques, bien cette histoire-là va être perdue à jamais», s'est inquiétée Mme Dufour.

La Ville de Saguenay retournera, au cours des prochaines semaines, en appel de candidatures pour tenter de trouver une autre personne qui pourra gérer les activités sur le site.