/news/society

Le surpoids en voie de devenir la deuxième cause évitable de cancer

L’excès de poids pourrait devenir la deuxième principale cause évitable de cancer après le tabagisme au Canada, selon une étude menée par la Société canadienne du cancer (SCC) et dévoilée mercredi.

L’étude, baptisé ComPARe (Risque attribuable du cancer chez la population canadienne) indique que d’ici 2042, le nombre de cas de cancer dus à l'excès de poids triplera presque, passant de 7200 à 21 000.

«À l'heure actuelle, plus d'un Canadien adulte sur deux présente un excès de poids, ce qui accroît le risque d'au moins 13 types de cancer différents, dont le cancer du sein, le cancer colorectal, le cancer de l'endomètre et le cancer de l'œsophage», peut-on dans un communiqué.

 

Les auteurs de l’étude indiquent que jusqu’à quatre cas de cancer sur 10 peuvent être évités. Actuellement, les cinq principales causes évitables de cancer sont le tabagisme, l'inactivité physique, l'excès de poids, la faible consommation de fruits et le soleil.

«Cette nouvelle étude nous aide à comprendre où nous pouvons investir nos efforts pour que la prévention du cancer soit la plus efficace auprès des Canadiens et que ces derniers aient la chance de profiter pleinement de la vie», a déclaré Dre Leah Smith, gestionnaire principale de la surveillance à la SCC.

Ces résultats permettent d’estimer que près de 60 % de cas de cancer additionnels seront dus à des causes évitables d'ici 2042. Si plus de Canadiens avaient un poids santé, environ 110 600 cas de cancer pourraient être évités d'ici 2042.

Les causes de l'excès de poids sont complexes et regroupent des facteurs sociaux, économiques, physiologiques, environnementaux et politiques. «Aucune politique unique ne permettra d'endiguer d'elle-même l'augmentation de l'incidence de l'embonpoint et de l'obésité au Canada», souligne la Société.

La SCC croit qu'une stratégie sociétale complète est nécessaire et que les Canadiens devraient demander à leur médecin quel poids santé leur convient.