/news/society

C'est dans «l’intérêt des enfants» qu’ils restent dans cette famille d’accueil

TVA Nouvelles

Les enfants placés dans la famille d’accueil, à qui le ministère de la Famille a retiré le permis de garderie, «évoluent bien», a assuré le CIUSSS de l'Estrie – CHUS.

«Deux intervenants visitent la famille régulièrement et l’encadrement est le bon», a-t-on précisé, vendredi, à TVA Nouvelles.

Le CIUSSS de l'Estrie – CHUS se dit «très à l’aise avec le fait que les enfants se retrouvent dans cette famille-là» et que «c’est dans l’intérêt des enfants actuellement de demeurer dans cette famille».

À LIRE ÉGALEMENT

«C’est extrêmement préoccupant et grave» - Véronique Hivon

Une famille d’accueil inquiète les proches d’enfants confiés à la DPJ

C'est à la suite de la diffusion du reportage de TVA Nouvelles que ces intervenants ont été dépêchés sur place pour mener une enquête.

Mercredi, TVA Nouvelles révélait que des proches d'enfants pris en charge par la DPJ s'inquiètent qu’ils soient confiés à un couple dont la femme a été décrite comme quelqu'un qui n'a pas la capacité d'interagir adéquatement auprès des enfants.

En 2013, la propriétaire de garderie en milieu familial en Estrie a été la cible d'une enquête du ministère de la Famille. Au terme de trois années d'enquête, le permis de la propriétaire a été révoqué. Une décision confirmée en appel l'automne dernier, par un tribunal administratif.

Dans le rapport d’enquête obtenu par TVA Nouvelles, on pouvait lire que la responsable «demandait de garder une distance avec les enfants, de ne pas créer d'attachement avec eux».

Plus grave: les corrections infligées pouvaient être sévères. D'ex-employées ont affirmé que «si un enfant n'écoutait pas ou mordait, la responsable exigeait qu'il soit attaché dans une chaise haute».

Le bureau responsable de cette garderie en milieu familial a conclu que la personne responsable du service de garde «n'a pas la capacité d'interagir adéquatement auprès des enfants et d'assurer leur bien-être pour leur sain développement».

En plus, l'enquête démontre que la propriétaire du service de garde a touché près de 118 000$ en subventions. Le montant a été obtenu à l'aide de fausses déclarations.

Dans l’entrevue accordée vendredi à TVA Nouvelles, le CIUSSS de l'Estrie – CHUS conclut que le retrait du permis de garderie à cette famille «n’a rien à voir avec les soins qu’on donne aux enfants dans cette famille d’accueil».

Une question demeure toutefois en suspens: que s'est-il passé entre le moment où la famille s'est fait retirer son permis de garderie, en 2018, et le reportage, mercredi, de TVA Nouvelles?

Jusqu'à maintenant, personne au CIUSSS de l'Estrie – CHUS n'a été capable de répondre à cette question.

Chronologie

2013-2016: enquête du ministère de la Famille sur la garderie en milieu familial durant laquelle des employés sont rencontrés

Août 217: octroi du permis de famille d’accueil de la DPJ par le ministère de la Santé et des Services sociaux

Août 2018: avis de non-renouvellement du permis de garderie en milieu familial

Novembre 2018: la DPJ reçoit le rapport sur le non-renouvellement de permis de la garderie

Mai 2019: vérifications du personnel clinique pour la santé et sécurité des enfants placés

 

Dans la même catégorie