/news/tele

Gino Chouinard revit ses 30 ans de carrière

Marie-Josée R. Roy | Agence QMI

Le 10 mai 1989, Gino Chouinard entamait sa carrière à la télévision à la barre de «Double défi». Trente ans plus tard, c’est en recevant les éloges de ses collègues, ses amis et sa famille, en direct sur le plateau de «Salut Bonjour», ce vendredi, que le timonier de l’émission matinale de TVA a célébré son anniversaire professionnel.

«Je me rends compte que j’en ai fait, des trucs!» s’est exclamé le jubilaire en entrevue, quelques minutes après la fin de la diffusion de cette célébration sobre, mais ô combien émotive.

Gino Chouinard n’avait su que la veille, jeudi, que ses camarades lui préparaient une petite fête pour souligner ses trois décennies à l’écran. Vendredi, la dernière heure de «Salut Bonjour» – qu’il pilote depuis déjà 12 ans – a été consacrée à une rétrospective complète du parcours de l’animateur, commentée par son grand ami Jean-Michel Anctil.

S’y est succédé une panoplie d’extraits d’archives, dont certaines remontaient à ses tout débuts. Gino a revécu ses années à TQS, ses passages comme chroniqueur à «Tôt ou tard» et «Sucré salé», ses animations de «Mon plan Rona» et du spectacle «Avenir Lac-Mégantic» (après la tragédie de 2013), sa participation au Grand défi Pierre Lavoie, ses apparitions à «Fort Boyard», dans «Boomerang» et «Complexe G», et des échantillons de ses nombreux discours au Gala Artis. Des images que le principal intéressé n’avait parfois jamais vues, a-t-il précisé.

JULIEN FAUGERE / TVA PUBLICATIONS

Quantité de témoignages affectueux ont de surcroît ponctué cette «ligne de temps». L’épouse et les enfants de Gino, son frère, ses nièces, et des amis comme Lise Dion, Sylvain Cossette et Andrée Watters, Mario Tessier, Dave Morissette, Anouk Meunier et même Claude Poirier, lui ont adressé de jolis messages.

En larmes, Sabrina Cournoyer, chroniqueuse culturelle actuelle de «Salut Bonjour», a vanté les grandes qualités humaines de son mentor et fait pleurer Gino avec ses propos.

«Je ne suis pas un receveur, a mentionné Gino au sujet de tous ces beaux mots à son endroit.

C’a été une magnifique heure, mais difficile. D’accepter ça, pour moi, ce n’est pas facile! Je suis très, très touché.»

«Très fier»

Sur le plateau de «Salut Bonjour» étaient réunis des gens du public – dont certains étaient venus de loin pour assister à ce coup de chapeau décerné à l’un de leurs chouchous –, de même que plusieurs membres de la direction de TVA.

«Ça me rend un peu plus conscient de ce que c’est, faire 30 ans dans un travail», a observé Gino Chouinard, après avoir été sollicité de toutes parts pour des accolades, des autographes, des photos ou un brin de jasette.

«J’ai le droit de le dire: je suis très fier, a-t-il continué, avec un sourire joyeux. Je viens d’un milieu rural. Les chances que je fasse carrière en télévision étaient presque inexistantes. J’y ai cru, je me suis investi. Aujourd’hui, j’ai l’impression de récolter ces efforts d’il y a 30 ans.»

«Durer avec succès, ce n’est pas évident. C’est facile de s’éteindre, quand on fait une "job" depuis longtemps. J’ai réussi à garder l’étincelle. De plus en plus, des jeunes m’écrivent. C’est formidable de voir qu’en vieillissant, on peut devenir une inspiration pour les jeunes», a détaillé celui qu’on appelle «Gino» comme s’il était un vieux copain, ou «Monsieur Chouinard» avec un timide respect.

Un grand frère

Maître de cérémonie d’un jour, Jean-Michel Anctil n’a ménagé aucune taquinerie en menant l’hommage à Gino. L’humoriste est non seulement un bon partenaire de golf de ce dernier, mais également un complice très proche, qui le connaît bien.

«Je le texte parfois à 4 h du matin, parce que je sais qu’il est levé, et il me répond pendant les pauses de "Salut Bonjour"!» a rigolé Jean-Michel.

«Gino est un homme vraiment simple et généreux, a-t-il ajouté. Tout le monde l’a répété, qu’il est généreux, et c’est vrai, autant de sa personne, que de son temps et son argent. Il a le talent de faire rejaillir la lumière sur ses collaborateurs, il ne cherche pas le "spotlight". C’est quelqu’un qui est toujours là, sur qui on peut compter. Moi, si j’ai un problème à 2 h du matin, c’est Gino que j’appelle.»

Pour Suzane Landry, directrice principale Chaînes et Programmation de Groupe TVA, et Ginette Viens, vice-présidente, Marques et Contenus de Québecor Contenu, Gino Chouinard fait partie des piliers de TVA, au même titre que les Pierre Bruneau, Sophie Thibault, Guy Jodoin, Marie-Claude Barrette et autres Charles Lafortune qui représentent la chaîne.

«La famille TVA existe, et disons que Gino, c’est le grand frère, a illustré Suzane Landry. TVA veut accompagner les gens au quotidien, et c’est ce que Gino incarne, avec bonne humeur, ouverture et simplicité, quatre saisons par année.»

L’homme sera toujours chez lui entre les murs de TVA, a argué Ginette Viens.

«Animer "Salut Bonjour", c’est un travail qui est difficile, mais tant que lui va vouloir le faire, nous, on va le prendre avec nous, c’est sûr!» a-t-elle statué.