/regional/saguenay

Les syndiqués auront bientôt remboursé la dette

Kate Tremblay | TVA Nouvelles 

Plus de trois ans après la fin de l'un des plus longs conflits de travail de l'histoire de la province, TVA Nouvelles a appris que les employés de garage du Saguenay-Lac-Saint-Jean auront bientôt fini de payer la dette accumulée pendant le lock-out des concessionnaires automobiles.

C'est l'information qui devrait être véhiculée aux quelque 200 travailleurs, samedi, lors d'une assemblée générale qui doit se tenir à l'hôtel Delta.

Les syndiqués auraient 628 dollars de plus chaque mois dans leurs poches.

«Tout le monde va être content c'est certain, a affirmé Justin Girard, un mécanicien rencontré chez Chicoutimi Chrysler. On va finir par réussir à passer au travers.»

La dette de six millions de dollars accumulée pendant le lock-out qui s'est échelonné sur 34 mois serait ainsi remboursée près de trois ans avant la date prévue.

«Je m'attends à des ovations, pas juste pour nous autres, mais aussi pour tous les gars et toutes les femmes qui se sont battus», a indiqué le représentant syndical des travailleurs, Nicolas Gagnon.

Le commis aux pièces chez Chicoutimi Chrysler est salarié, mais il agit aussi à titre de président du syndicat depuis novembre dernier.

«On s'attend à ce qu'il y ait beaucoup de monde à l'assemblée, a-t-il commenté sans mentionner la date exacte de la fin du remboursement. Ça fait plusieurs mois, même des années, qu'on a toujours de mauvaises nouvelles à annoncer, mais là ce sera uniquement des bonnes nouvelles.»

Il n'y a pas que les travailleurs qui voient du positif dans la fin du remboursement de la dette, les concessionnaires aussi vont en bénéficier parce qu'il sera plus facile pour eux de recruter du nouveau personnel.

«Plusieurs concessionnaires souhaitent embaucher, mais c'est certain que pour un finissant de l'école, c'est moins intéressant quand on sait qu'on vous enlève 145 dollars par semaine en salaire pour payer cette dette-là.»

TVA Nouvelles a aussi appris que le syndicat qui représente les employés de garage du Saguenay-Lac-Saint-Jean pourrait éventuellement être appelé à fusionner avec le syndicat national des employés de garage du Québec.