/news/culture

Un nouveau procès se penche sur les derniers jours de Michael Jackson

WENN

Un nouveau procès va se pencher sur les derniers jours de Michael Jackson. Mardi, presque dix ans après sa disparition, débutera un procès qui étudiera les derniers jours du Roi de la pop, et en particulier sa relation avec son gérant de l'époque, un certain Tohme Tohme, qui avait débarqué dans la vie du chanteur de Thriller en 2008, avec apparemment un carnet d'adresses bien rempli dans le monde arabe.

Dans la plainte qu'il a déposée en 2012, le gérant prétend avoir fourni des services visant à améliorer l'image de Michael Jackson, à soulager sa situation financière et à le mettre dans une position où partir en tournée devenait possible. Il réclame donc 15% des revenus que la star a touchés sur une période d'un an précédant sa mort ainsi qu'une partie des recettes du documentaire This Is It, qui raconte les préparatifs du concert du chanteur et qui a rapporté plusieurs millions de dollars à travers le monde.

En tant que gérant de la star, il touchait par contrat 35 000 dollars par mois, en plus d'une commission de 15%, contrat qui a pris fin avant la mort du chanteur, selon les héritiers de ce dernier.

Le procès verra d'importantes personnes témoigner à la barre, notamment la mère de Michael Jackson, Katherine, son frère Jermaine, plusieurs grands agents et avocats du monde du divertissement et Thomas Barrack Jr., dont le fonds d'investissement, Colony Capital, avait permis d'éviter l'expulsion de Michael Jackson de Neverland après avoir contracté un prêt sur la propriété.