/news/tele

Trois prix pour Sarah-Jeanne Labrosse et Gildor Roy, personnalités de l'année

Yan Lauzon | Agence QMI

Sarah-Jeanne Labrosse et Gildor Roy ont tous deux mis la main sur trois prix lors du 34e gala Artis présenté sur les ondes de TVA, dimanche soir. Les deux acteurs ont conclu leur soirée de rêve en étant sacrés personnalités de l'année.

Ils ont ainsi succédé à Magalie Lépine-Blondeau et Charles Lafortune qui ont mérité, l'an dernier, la récompense ultime de la soirée décernée par le public aux artistes de la télé québécoise.

Sarah-Jeanne Labrosse a aussi mis la main sur le prix de l'Artiste d'émissions jeunesse pour son rôle dans «Le chalet» et celui du Rôle féminin des séries dramatiques saisonnières grâce à son personnage de Donalda dans «Les pays d'en haut».

De son côté, Gildor Roy a s'est vu remettre la statuette du Rôle masculin/Comédie en raison de sa participation à «Lâcher prise» et celle du Rôle masculin/Séries dramatiques annuelles dû à la forte présence du commandant Daniel Chiasson dans «District 31».

Sur le tapis rouge qui précédait le gala, Gildor Roy confiait ne pas s’attendre à monter sur le podium et concédait d’avance une victoire à son collègue Michel Charrette. En salle de presse, après être allé chercher son troisième prix, l’acteur était encore sous le choc.

«Je demande un recomptage!, s’est-il exclamé, le front en sueur. C’est fort en "estique!" Je me sens comme quand j’avais gagné le trophée du meilleur "goaler", quand j’étais pee-wee, au collège. J’étais bouleversé. C’est la même affaire, ça ne change pas!»

De son côté, Sarah-Jeanne Labrosse a quitté le Théâtre Denise-Pelletier les bras chargés des trophées du Rôle féminin/Séries dramatiques saisonnières («Les pays d’en haut»), de l’Artiste d’émissions jeunesse («Le chalet») et de la Personnalité féminine de l’année.

Seuls les lauriers pour son animation de «Révolution» ont échappé à la jeune artiste, qui était la plus jeune finaliste féminine de la célébration.

«Ça me dépasse!» a-t-elle simplement dit en faisant son arrivée devant les médias.

À LIRE ÉGALEMENT

Les vedettes d’ici en mettent plein la vue sur le tapis rouge de la Soirée Artis

Des surprises

Le premier honneur de l'événement a quant à lui été remis à un homme qui ne s'y attendait pas du tout. Tête d'affiche du rendez-vous «Infoman» depuis 20 ans et de la récente émission «Le gros laboratoire», Jean-René Dufort a accepté le trophée de l'Animateur/Animatrice d'émissions de variétés ou de divertissement.

Sur la scène du Théâtre Denise-Pelletier, le lauréat a émis, à la blague, l'hypothèse que la machine comptabilisant les votes était brisée pour expliquer sa victoire.

Alexandre Barrette a aussi créé la surprise, mais d'une façon très différente. Après l'annonce du gagnant Guy Jodoin dans la catégorie Animateur/Animatrice d'émissions de jeux, Alexandre Barrette s'est emparé du micro pour livrer le discours à la place du lauréat.

«Guy, si ça ne te dérange pas, ça fait sept ans que je suis nommé Artis, ça fait sept ans que je te vois gagner, je connais ton discours par cœur», a-t-il lancé devant une foule hilare, avant de livrer un long discours et de remercier différents gens.

D'éternelles vedettes

L'humour de Guylaine Tremblay et Gildor Roy est toujours fort apprécié. À preuve, les vedettes d'«En tout cas» et «Lâcher prise» ont toutes deux été récompensées pour leur interprétation dans des comédies.

Pierre Bruneau, Dave Morissette, Gino Chouinard et Guy A. Lepage ont chacun profité de l'événement pour ajouter une statuette de plus à leur collection déjà bien garni.

Chef d'antenne de TVA, le premier a une fois de plus damné le pion aux autres finalistes de la catégorie Animateur/Animatrice de bulletins de nouvelles. Visage incontournable de TVA Sports, le second a encore accepté le trophée de l'animateur d'émissions de sport. Lève-tôt associé à jamais à «Salut Bonjour», le troisième est toujours le gagnant de la catégorie Animateur/Animatrice d'émissions de services. Grand maître du plateau de «Tout le monde en parle», le dernier a été celui que le public a choisi dans la catégorie Animateur/Animatrice de magazines culturels et «talk-shows».

La popularité de la production policière «District 31» a également encore été démontrée, dimanche soir. Jouant tous deux des membres des forces de l'ordre, Gildor Roy et Hélène Bourgeois Leclerc - qui a récemment quitté l'aventure - ont reçu les récompenses offertes dans les catégories d'interprétation pour les séries dramatiques annuelles.

L'attrait pour la série dramatique saisonnière «Les pays d'en haut» a également été senti, dimanche soir. Antoine Bertrand et Sarah-Jeanne Labrosse, deux des membres importants de la distribution, ont vu leur interprétation récompensée.

Place à la musique

Présentée sous le thème «party», la soirée Artis est animée pour une deuxième année consécutive par Maripier Morin et Jean-Philippe Dion.

C'est la chanteuse Patsy Gallant qui a véritablement donné le ton à l'événement en interprétant «I Will Survive». Elle a été suivie de Véronique Claveau qui a entonné «Groove Is In The Heart». Se sont enchaînés des succès de fête comme «On perd la tête», «Jump Around» - avec Mehdi Bousaidan au micro! - «Can't Hold Us» ou encore «Man! I Feel Like A Woman!». C'est le groupe Les Trois Accords, avec son succès «Corinne», qui a mis un point d'exclamation à ce segment de l'événement.

Après avoir gagné, ils ont dit...

«Je pense que la machine est brisée... Je tiens à m'excuser aux autres personnes en nomination; vous êtes tous et toutes de meilleurs animateurs que moi... On peut se le passer au fur et à mesure... On fera un Instagram.» - Jean-René Dufort

«Ç'a été un grand voyage de passer d'¨Unité 9¨ à ¨En tout cas¨... Mettons que c'est deux planètes. Vous êtes toujours là et je vais toujours être là pour vous.» - Guylaine Tremblay

«J'ai souvent parlé de mon père quand je gagnais des affaires, en entrevue... Mais bonne fêtes maman. Ma mère, c'était une comédienne extraordinaire. On l'a vue jouer quand elle avait 60 ans et elle nous a jetés sur le cul! Bonne fête Margot.» - Gildor Roy

«Guy, si ça ne te dérange pas, ça fait sept ans que je suis nommé Artis, ça fait sept ans que je te vois gagner, je connais ton discours par cœur.» - Alexandre Barrette

«C'est un peu incroyable, mais c'est exactement ce que je voulais dire.» - Guy Jodoin

«Je suis très, très émue de monter, même si c'est pas la première fois, parce que c'est peut-être la dernière fois que je joue dans une série jeunesse, parce que c'était la fin du ¨Chalet¨ cette année, après cinq ans... C'est un gros, gros privilège de faire de la télé jeunesse parce qu'on a le pouvoir de changer des vies.» - Sarah-Jeanne Labrosse

«Un acteur sans auteur et sans compagnon de travail, c'est un mime, finalement... Merci à la formidable équipe technique, parce que c'est comme un régiment qui s'en va au Vietnam au mois d'août et qui revient à la fin mars. Tu peux pas savoir ce que c'est si tu n'es pas allé.» - Gildor Roy

«Je veux juste dire que ce trophée-là est pour Isabelle Roy [son personnage de ¨District 31¨, NDLR], il est pour ce personnage que j'ai aimé et porté, mais aussi pour tous ceux et celles qui vont entendre, un moment donné, une petite voix très forte qui leur parle en-dedans et qu'ils n'ont pas le choix d'écouter.» - Hélène Bourgeois Leclerc

«Vous ne savez pas à quel point vous me donnez de l'énergie... La vie, pour moi, c'est comme un match de hockey. Je suis sincère, je le vis comme ça. Je n'ai rien connu d'autre, alors j'arrive au travail, je suis un joueur avec chaque présence... Présentement, c'est une présence pour moi. Et c'est long: normalement, 20 secondes en troisième période, c'est ce que j'avais.» - Dave Morissette

«C'est la 21e année où je suis en nomination depuis 1998 et pour moi, c'est ça le plus beau prix. Ce n'est pas de le gagner, parce que dès que tu es nommé, tu es content, tu as été choisi dans ta catégorie par le public. Je suis très, très, très touché. Je vous remercie.» - Guy A. Lepage

«En 40 ans, j'en ai vus des mouvements, mais j'ai vu une belle solidarité des Québécois. Depuis 40 ans, que ce soit en 1976 avec l'élection du Parti québécois où on a eu l'impression qu'il y avait un changement au Québec, un changement qui s'est amené qui a amené d'autres générations à s'affirmer. C'est encore le cas aujourd'hui: on sent ce souffle dans notre dos, cette importance de trvailler ensemble.» - Pierre Bruneau

«Mon premier amour, c'est le jeu. Depuis que j'ai 3-4 ans, la seule chose dont je suis sûre, c'est que je veux vivre plus d'une vie en une et j'y arrive avec mes personnages.» - Sarah-Jeanne Labrosse

«Je profite de ma tribune pour remettre quelques pendules à l'heure. Amour de ma vie [Catherine-Anne Toupin, NDLR], ramasse-toi. T'es vraiment traîneuse et quand tu me dis ¨Je m'excuse, Antoine, mais je suis tellement dans ma tête que ne le vois même pas¨, moi, je le vois. Je t'aime, tu es l'amour de ma vie et je remercie le bon Dieu qu'on se soit rencontrés et au moins, on va vieillir ensemble, mais j'aimerais ça qu'on vieillisse ensemble dans une maison ramassée. Je mets ça dans ta cour. T'en fais ce que tu veux.» - Antoine Bertrand

«Je sais que j'ai souvent l'air pas de bonne humeur quand je gagne un trophée, mais je suis vraiment de bonne humeur. Je vais être grand-père à l'automne pour la première fois; oh, je suis fou de joie. Quelqu'un va m'appeler pépère bientôt.» - Gildor Roy

«Merci. Ça me dépasse. Ça devient de plus en plus capoté cette soirée-là pour moi. C'est bizarre, personnalité [de l'année], quand j'ai l'impression de juste avoir fait à ma tête. De ne rien faire pour vous plaire.» - Sarah-Jeanne Labrosse

Et les gagnants sont...

Animateur/Animatrice d'émissions de variétés ou de divertissement: Jean-René Dufort («Infoman», «Le gros laboratoire»)

Rôle féminin/Comédie: Guylaine Tremblay («En tout cas»)

Rôle masculin/Comédie: Gildor Roy («Lâcher prise»)

Animateur/Animatrice d'émissions de jeux: Guy Jodoin («Le tricheur»)

Artiste d'émissions jeunesse: Sarah-Jeanne Labrosse («Le chalet»)

Rôle masculin/Séries dramatiques annuelles: Gildor Roy («District 31»)

Rôle féminin/Séries dramatiques annuelles: Hélène Bourgeois Leclerc («District 31»)

Animateur/Animatrice d'émissions de sport: Dave Morissette («Dave Morissette en direct», «Destination Coupe Stanley»)

Animateur/Animatrice de magazines culturels et «talk-shows»: Guy A. Lepage («Tout le monde en parle»)

Animateur/Animatrice de bulletins de nouvelles: Pierre Bruneau («TVA Nouvelles»)

Animateur/Animatrice d'émissions de services: Gino Chouinard («Salut Bonjour»)

Rôle féminin/Séries dramatiques saisonnières: Sarah-Jeanne Labrosse («Les pays d'en haut»)

Rôle masculin/Séries dramatiques saisonnières: Antoine Bertrand («Les pays d'en haut»)

Animateur/Animatrice d'émissions d'affaires publiques: Charles Tisseyre («Découverte»)

Personnalité masculine de l'année: Gildor Roy

Personnalité féminine de l'année: Sarah-Jeanne Labrosse

Dans la même catégorie