/news/law

Il plaide coupable de meurtre non prémédité

Nicolas Saillant | Journal de Québec

courtoisie

courtoisie

Au moment de débuter son procès, le Beauportois Antoine Sylvain-Martineau a admis avoir assassiné un sexagénaire à l’été 2017 avant de cacher son corps sur une terre à bois.

D’abord prévu pour six semaines, le procès de l’homme de 24 ans a avorté ce matin lorsque son avocat a annoncé que l’accusé allait plaider coupable à une accusation de meurtre au deuxième degré.   

La victime, Jean-Pierre Rioux un Gaspésien qui était une connaissance de longue date de la famille de l’accusé, avait été portée disparue le 30 juin 2017. L’accusé avait été pris d’une crise de panique qui l’avait conduit à l’hôpital.

Il avait alors avoué son crime à une infirmière sur place.

Le crime avait été fait avec une arme. La victime avait reçu un projectile à la tête.

Lundi matin, des membres de la famille de la victime et de l’accusé étaient sur place lors du plaidoyer de culpabilité qui a duré une quinzaine de minutes.

 

Dans la même catégorie