/news/world

Alerte environnementale déclenchée à Mexico

Agence France-Presse 

La ville de Mexico a déclenché mardi une alerte environnementale alors qu'un nuage de pollution enveloppe depuis quatre jours la mégapole aux 20 millions d'habitants.

Une série d'incendies dans les faubourgs de la ville, combinée à des conditions météorologiques défavorables, ont provoqué la formation de cet épais nuage gris qui masque partiellement les immeubles.

Le seuil d'alerte de l'indice de la qualité de l'air a été dépassé, obligeant les autorités à annoncer mardi des mesures.

«Le plan d'urgence exceptionnel pour l'environnement a été activé du fait de la présence de particules», a expliqué la commission environnementale de la ville dans un communiqué.

Les autorités demandent aux habitants d'éviter toute activité physique à l'extérieur, aux personnes âgées ou souffrant de maladies respiratoires de rester chez elles, et aux écoles à ne pas faire sortir les enfants pendant la récréation.

Habituellement, ce plan d'urgence entraîne l'interdiction de circuler pour quelque 20% des 9,6 millions de voitures de la capitale, dans le cadre de la mise en place de la circulation alternée, tout en limitant les activités des industries polluantes.

Mais les autorités ont annoncé que la circulation restait finalement autorisée du fait du déclenchement tardif de l'alerte alors que beaucoup de Mexicains étaient déjà partis au travail.

La maire de Mexico Claudia Sheinbaum a indiqué que les autorités évalueraient mercredi s'il convient de maintenir ou non ces mesures.

Les pompiers ont dû combattre plus d'une vingtaine de feux de forêt en périphérie de la capitale au cours des derniers jours. Le peu de vent, de hautes pressions atmosphériques et l'absence de pluie ont favorisé la mauvaise qualité de l'air.

La ville de Mexico est souvent sujette aux pics de pollution, la dissipation des gaz polluants étant compliquée par la chaîne de montagnes qui l'entoure.