/news/culture

«Beaucoup d’hommes aiment les femmes en chair» - Guylaine Guay

Jean-Philippe Daoust | Agence QMI

Andréanne Gauthier

La beauté n’a rien à voir avec le poids, estime Guylaine Guay. «Maintenant, on associe ronde avec belle, s’est réjouie la chroniqueuse et auteure dans le dernier épisode de «Devine qui vient souper?», le balado de QUB radio.

«Parce que l’ancienne mentalité, c’était ça, que les rondes n’étaient pas considérées comme belles et les gars avaient comme honte de sortir avec une grosse», a-t-elle fait savoir.

Guylaine Guay assure pourtant «qu’il y a beaucoup d’hommes qui aiment les femmes en chair».

«Moi, j’ai été la maîtresse de bien des gars qui ne voulaient pas nécessairement s’afficher, a-t-elle dit. Il y a 20 ou 30 ans, ce n’était pas comme aujourd’hui. Mais ils capotaient sur mon corps. J’avais une vie sexuelle très active.»

 

 

Le pétard de la place

Guylaine Guay a souligné que c’est en Croatie où elle a le plus pogné. «Les filles croates sont très belles. Ce sont de grandes filles minces avec des grands cheveux bruns. J’étais comme la petite toutoune dans la place qui buvait des shooters», a-t-elle expliqué.

«Et comme j’étais l’exotique de la place, c’était comme moi le pétard de la place. Je voulais déménager là», a-t-elle ajouté à la blague.

Bien dans sa peau

Déjà à l’enfance, Guylaine Guay avait un surplus de poids: «Moi, quand j’étais jeune, j’étais grosse. J’étais un petit baril».

Son poids ne l’a toutefois jamais empêchée d’être bien dans sa peau et de trouver son corps «formidable».

 

«Je faisais du BMX et je me sentais puissante. J’étais forte physiquement. J’étais puissante. Dans ma tête, je me disais “ayoye, je suis hot, je suis donc chanceuse d’être moi”», s’est-elle souvenue à la table de Sophie Durocher et Richard Martineau chez qui elle était invitée, aux côtés de l’humoriste Peter MacLoed.

D’où lui vient cette confiance en elle? Elle n’en a aucune idée. «Je ne peux pas dire pourquoi je pense de même. Je ne sais pas d’où ça vient, je ne peux pas donner le secret à personne», a-t-elle ajouté.