/finance/homepage

Hausse de 50 % du nombre de travailleurs temporaires en 20 ans

Agence QMI

Concept of presentation new idea business project.Adult businessman discussing ideas with account director and creative manager in modern office. Wide.

SFIO CRACHO - stock.adobe.com

Le nombre de travailleurs qui occupent un poste temporaire au pays a bondi de 50 % au cours des deux dernières décennies au pays, un phénomène attribué à la croissance du nombre d'employés à contrat.

Alors que 1,4 million de Canadiens, soit 11,8 % de la population active, avait un statut d'emploi temporaire en 1998, ils étaient plutôt 2,1 millions $ d'employés, ou 13,3 % de la population active, dans la même situation en 2018, montre des données de Statistique Canada dévoilées mardi.

C'est donc dire que la proportion d'employés temporaires, qui se définissent comme des travailleurs embauchés pour une période donnée, a grimpé de 1,5 % au pays en 20 ans. Par contre, ce taux est demeuré pratiquement le même au Québec, où il se situait à 13 % en 2018, en baisse de 0,1 %.

«L'emploi temporaire est souvent associé à des salaires plus faibles, à moins d'avantages sociaux, à moins de possibilités de syndicalisation et à peu ou pas de formation offerte par l'employeur», a déploré Statistique Canada, qui souligne toutefois que ce statut peut aussi avoir des avantages sur le plan de la souplesse et de l'acquisition de compétences.

C'est dans les provinces des Maritimes que l'on retrouve proportionnellement au nombre d'habitants le plus d'employés temporaires au pays, avec des taux allant de 16 % en Nouvelle-Écosse jusqu'à 23 % à Terre-Neuve-et-Labrador. Or, ces provinces offrent traditionnellement plus d'emplois saisonniers et affichent des taux de chômage plus élevés qu'ailleurs au pays, a noté Statistique Canada.

Toutes les autres provinces affichaient un taux de 12 ou 13 % d'employés temporaires en 2018.

Les domaines de l'enseignement (26 %), de l'information, de la culture et des loisirs (26 %) et de l'agriculture (27 %) sont les plus susceptibles de recourir à des travailleurs temporaires.